La Cemac se concerte pour relancer les négociations sur l’APE avec l’Union européenne

Le président de la Commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique (Cemac), Daniel Ona Ondo, a eu une séance de travail, le 12 mars, avec les ambassadeurs des pays d’Afrique centrale accrédités en Belgique.

Il a été question, au cours de ce tour de table, de plancher sur les moyens de relancer les négociations sur les Accords de partenariat économique (APE) des pays d’Afrique centrale membres du groupe Afrique, Caraïbe, Pacifique (ACP). En premier lieu, Daniel Ona Ondo a devisé avec Daniel Evina Abe’e, ambassadeur de la République du Cameroun auprès du Royaume de Belgique et de l’Union européenne (UE), doyen du corps diplomatique des ACP. En second lieu, le tour est revenu aux diplomates de l’Afrique centrale d’échanger avec le président de la Commission sur l’ensemble des points d’achoppement entre la Cemac et l’UE.

Abordant les solutions possibles pour relancer les pourparlers avec Bruxelles, les diplomates ont souligné une prise de position consensuelle et unanime de la Communauté sur la question des APE, la désignation d’une représentation permanente de la Cemac à Bruxelles qui permettrait de suivre au quotidien les avancées de ce dossier. Ils ont enfin, insisté sur la prépondérance du rôle des Communautés économiques régionales (CER) dont la Cemac, dans les discussions sur les APE. Étant entendu que le mandat de négociation arrêté par les ACP aura lieu au mois de mai prochain à Lomé, ils ont souhaité que la Commission de la Cemac soit partie prenante à ce rendez-vous qui préparera celui du mois d’août 2018 avec l’UE et les ACP.

Daniel Ona Ondo a dit avoir pris bonne note des éclairages des diplomates et à réaffirmer son plein engagement à œuvrer pour construire un dialogue franc et constructif avec les responsables de l’Union européenne qu’il rencontrera tout au long de son séjour bruxellois et lors des réunions statutaires.

Pour mémoire, c’est en février 2017 que la Cemac a révélé que l’Union européenne a mis un terme au processus régional des négociations en vue de la conclusion d’un Accord de partenariat économique avec l’Afrique centrale. Seul le Cameroun a signé un APE d’étape.