La baisse des cours des matières premières a impacté les ressources budgétaires du Cameroun au 1er trimestre 2018

 La baisse des cours de certaines matières premières a impacté les ressources budgétaires du Cameroun au 1ertrimestre 2018. C’est ce qu’indique le ministère des Finances (Minfi) dans sa note sur l’exécution budgétaire au cours de la période sous revue.

Le Minfi souligne à cet effet qu’à la fin du mois de mars 2018, les cours des cafés ont baissé en glissement annuel de 16,2% pour l’arabica et de 15,7% pour le robusta. Respectivement, ces deux produits étaient au prix de 121,3 cents/US et 93,1 cents/US, la livre. Le cours moyen du caoutchouc, lui, s’est fixé à 362,6 cents US/kg, en baisse de 9,8%. Le cours moyen de l’huile de palme s’est établit à 673,7 dollars la tonne, en diminution de 3,6% en glissement annuel.

Ces baisses se sont fait ressentir au niveau des prévisions du Cameroun. Car, l’objectif trimestriel des recettes budgétaires totales fixé à 1 164,7 milliards FCfa n’a pas été atteint. Leur taux de réalisation se situe à la fin du mois de mars 2018 ainsi, à 85,5%, correspondant à un recouvrement de 996,3 milliards.

Le Minfi se réjouit cependant du cours moyen du pétrole qui s’est situé à 66,8 dollars le baril, soit une hausse de 23,5% en glissement annuel. Celui de l’aluminium a progressé de 16,8% pour s’établir à 2 157,9 dollars la tonne. Le cours moyen du cacao quant à lui s’est fixé à 2 182,5 dollars la tonne, en augmentation de 4,8%.

S.A