Kamikazes: deux suspects arrêtés à Bertoua

Agées de 17 et 13 ans respectivement, les nommées Gouem Zenabou et Djeko Mounira, interpellées par les éléments du commissariat central du chef-lieu de l’Est, sont en exploitation à Yaoundé

Les nommées Gouem Zenabou et Djeko Mounira, deux jeunes filles âgées respectivement de 17 et de 13 ans, de nationalité burkinabè, sont aux arrêts.

Selon leurs affirmations, elles se rendaient à Yaoundé pour y rencontrer un de leurs compatriotes, Ibrahim, au moment de leur interpellation.

A destination du Cameroun, Gouem Zenabou et Djeko Mounira venues du Burkina Faso sont passés par le Nigeria, sans guide. Selon leur témoignage, arrivées à Bertoua le samedi 25 juillet, elles devaient poursuivre leur chemin à bord d’un bus d’une compagnie de voyage.

Seulement, leur attitude à l’agence de transport a tôt fait d’attirer l’attention. D’après les témoins, leurs agissements reflétaient les portraits-robots des suicidaires tels que brossés le 23 juillet 2015 par le délégué régional de la Sûreté nationale et le commandant de Compagnie de gendarmerie de l’Est, au cours d’une réunion de sécurité présidée par le gouverneur de la région Samuel Dieudonné Ivaha Diboua.

Un informateur ayant saisi le délégué régional de la Sûreté nationale, les éléments du commissariat central de Bertoua, situé à quelques encablures de cette agence de voyage, se sont rendus sur les lieux pour appréhender les deux jeunes filles.