camernews-Joseph-Owona

Joseph Owona : “je n’ai géré aucun fond public”

Joseph Owona : “je n’ai géré aucun fond public”

L’ancien président du Comité de normalisation de la Fécafoot est convoqué jeudi, au Tribunal criminel spécial.

L’original de la convocation a fait le tour des réseaux sociaux hier dans l’après-midi. Le document qui porte la mention « confidentiel » et le numéro d’enregistrement du courrier est signé du commissaire divisionnaire Enyegue Mbolong, chef de la division du Corps spécialisé d’officiers de police judicaire du Tribunal criminel spécial. « En exécution des instructions de madame le procureur général près le Tribunal criminel spécial contenues dans sa lettre du 2 décembre 2015 (…) invitons à comparaitre par devant nous au siège du Corps spécialisé d’officiers de police judiciaire, le nommé Owona Joseph, ex-président du Comité de normalisation de la Fécafoot, le jeudi 10 décembre pour être entendu en qualité de témoin », écrit le patron des enquêtes du Tcs.

Sur l’objet de la convocation, il y est indiqué : « la susdite audition portera sur les financements publics mis à dispositions dans le cadre de la participation du Cameroun à la Coupe du Monde Brésil 2014 et à la Coupe d’Afrique des Nations 2015 en Guinée équatoriale ». Joint au téléphone hier soir, Joseph Owona confirme qu’il a effectivement reçu une telle confirmation mais dit ne pas savoir de quoi il s’agit. « Je me rendrai au Tcs jeudi pour savoir de quoi il est question. Mais je n’ai géré aucun fond public pendant la Coupe du monde au Brésil. En dehors des 206 millions FCfa qui représentaient le complément de primes, argent qui a été décaissé par la Fécafoot ».

En janvier 2015, apprend-on de sources proches de l’affaire, le Contrôle supérieur de l’Etat ouvre une enquête sur la gestion des fonds publics destinés à la Coupe du monde Brésil 2014. Membres du comité de normalisation, staff technique et administratif des Lions indomptables, journalistes ayant pris part à cette débâcle, pour ne citer que ceux-ci, sont entendus par les inspecteurs d’Etat du Consupe. Suite au rapport de cet organe qui avait décelé certaines surfacturations, le gouvernement du Cameroun envoie une commission rogatoire au Brésil pour vérifier de l’exactitude des déclarations de certains responsables de la Fécafoot. Selon toute vraisemblance, c’est cette affaire qui est portée aujourd’hui devant la justice.

On se souvient qu’avant Joseph Owona, Tombi à Roko, à l’époque secrétaire général de la Fécafoot avait déjà comparu devant les officiers de police judiciaire du Tcs. Les deux affaires ont-elles un lien ? L’enquête du Tcs le révèlera. En attendant, le prof Joseph Owona dont la convocation au Tcs a été répandue sur Facebook s’interroge, goguenard : « Ce qui m’étonne c’est que on me convoque et la copie de la police se retrouve sur Internet. Alors qu’il s’agit d’un document confidentiel. C’est quand même étonnant ».

 

camernews-Joseph-Owona

camernews-Joseph-Owona