camernews-ali-annabel-laure

JO 2016: Les espoirs du Cameroun désormais sur les lutteuses

JO 2016: Les espoirs du Cameroun désormais sur les lutteuses

Les dernières représentantes du Cameroun descendent dans l’arène le 18 août 2016.

Le nom du Cameroun va-t-il enfin apparaitre dans le classement des médailles des 31eJeux Olympiques ? Réponse demain avec l’entrée en compétition des lutteuses, dernières ambassadrices du vert-rouge-jaune. Il s’agit, relaie La Nouvelle Expression (LNE) en kiosque le 17 août 2016, «de Rebecca Muambo Ndolo (31 ans), engagée en lutte libre chez les femmes de 48 kilogrammes; Émilienne Essombe (28 ans), engagée en lutte libre chez les femmes de 53 kilogrammes; et Ali Annabel Laure (31 ans), engagée en lutte libre chez les femmes de 75 kilogrammes».

Parmi les trois, Ali Annabel Laure présente le meilleur palmarès. La native de Garoua a été huitième de finaliste aux JO de 2008, puis quart de finaliste à Londres, en 2012. En 2013, elle a obtenu une médaille d’or aux jeux de la Francophonie en France en lutte traditionnelle. L’année d’après, elle remportait l’argent aux Jeux du Commonwealth. «Je me suis bien préparée. Je pense être prêtre pour relever le défi», déclarait la jeune femme avant de quitter le pays pour le Brésil.

Pour les autres, passer un tour constituerait un véritable exploit. Autant dire que les chances de médailles du Cameroun sont désormais infimes. Dans ce sens, LNE indique que «depuis l’élimination de Wilfried Seyi, le porte-drapeau camerounais, et Hassan Ndam international boxeur, les deux grands espoirs sur lesquels l’on a misé, il est très difficile de trouver des optimistes au sein des supporters et autres fans de la Cameroon Olympic Team».

Un état d’esprit qui se résume dans cette déclaration d’un amateur de boxe: «Je pense que c’est terminé pour le Cameroun. Il ne sert à rien de continuer à rêver. On ne peut pas remporter la moindre médaille. Si on n’a rien pu en boxe, en haltérophilie et au lancer de poids où on avait beaucoup d’espoirs, ce n’est pas dans la lutte qu’on fera l’exploit de décrocher une médaille».

camernews-ali-annabel-laure

camernews-ali-annabel-laure