Jean De Dieu Momo : « l’hypocrisie est la chose la mieux partagée chez les Tontinards »

Le ministre délégué auprès du ministère de la Justice a fait une publication sur sa page Facebook. Dans son poste, il dit ne pas  voit Maurice Kamto comme pouvant conduire le peuple camerounais.

Jean de Dieu Momo refait surface après la déclaration  du MRC sur les tensions survenues à Sangmelima. Le ministre délégué auprès du ministre de la Justice a fait une publication sur sa page Facebook. Dans son poste, il dit ne pas  voit Maurice Kamto comme pouvant conduire le peuple camerounais.

«Sangmélima ensanglantée ? Non heureusement grâce à Dieu. Je regarde à la télé des pyromanes ethnotribalistes (…) condamner hypocritement ce qui s’est passé à Sangmélima. En faisant référence aux événements similaires de 1991. Comme s’ils n’avaient pas décrypté mon message du 3 février 2019 ! L’hypocrisie est décidément la chose la mieux partagée chez les Tontinards », assène l’homme politique.

 « … Qu’il est victime du hold-up électoral »

 Selon le ministre, certains tribalistes compulsifs et subconscients le tiennent responsable des événements de Sangmelima. Méconnaissant ainsi les discours qu’ils tiennent au quotidien à leur peuple.  Lequel affirme qu’il est le plus marginalisé de la planète terre. Alors que paradoxalement il est le plus intelligent.

« …Le plus travailleur qui va mettre les autres paresseux au travail. Qu’il est le plus nombreux et que le pouvoir politique lui appartient naturellement, qu’il est victime du hold-up électoral. Car étant les plus nombreux ils ont naturellement gagné. Qu’il doit prendre le pouvoir pour instaurer la méritocratie. Au détriment de l’équilibre régional à tort pratiqué par le régime dirigé par les paresseux. Qu’ainsi, tous leurs enfants auront du travail puisqu’ils sont les plus intelligents », tacle Jean de Dieu Momo.

« Regarder le doigt du sage »

Et de conclure : « Continuez à enfoncer votre tête dans le sable pour ne pas voir la vérité en faceOu à regarder le doigt du sage au lieu de la lune qu’il vous montreLe leader doit savoir où il conduit son peuple. Paul Biya est un grand leader que vous regretterez. L’histoire me donnera raison comme elle a commencé à le faire ».