camernews-sport

Infrastructures sportives: Bientôt un stade de référence à Song Mbengue

Infrastructures sportives: Bientôt un stade de référence à Song Mbengue

Le président de la République a autorisé la construction d’un stade évalué à 100 millions Fcfa dans l’arrondissement de Massock en Sanaga maritime. Une cérémonie de remerciement y a été organisée pour l’occasion le 24 mars dernier.

Un tournoi de football dénommé « Coupe Paul Biya » pour planter le décor. Ensuite une remise d’un lot d’équipements sportifs aux jeunes, en guise de remerciement des militants du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). Des dons remis par Emmanuel Wonyu, secrétaire général du ministère des Sports et de l’éducation physique (Minsep) et non moins, élite de la localité. Et les populations sont venues en grand nombre pour dire merci au président de la République qui leur a offert un stade de référence. Coût de l’ouvrage : 100 millions Fcfa. Cet argent est inscrit dans le budget 2014 du Minsep. D’une capacité d’environ 10.000 places, ce stade, apprend-on, servira de base pour les jeunes de Massock Songloulou, mais aussi des arrondissements de Pouma et Ngambé. C’est la toute première fois que la région du Littoral en général bénéficie d’un tel privilège pour ce qui est des stades depuis plus de 30 ans.

Samuel Eto’o

Suffisant pour que les élites entonnent des louanges à l’endroit du bienfaiteur. Ce d’ autant plus que la localité constituée des arrondissements de Pouma, Ngambe, Ndom, Nyanon et Massock a produit des joueurs parmi les plus représentatifs du football camerounais et même mondial. Paul Nlend, premier capitaine des Lions indomptables, Joseph-Antoine Bell, Jacques Songo’o, Jean-Claude Pagal, Benjamin Massing, Charles Itanje, Samuel Eto’o Fils, Pierre Wome Nlend, Isaac Sinkot, Emmanuel-Jérôme Kundé, Jean II Makoun, Nguidjol Engelbeau, François Omam Biyik, André Kana Biyik, Jean Armel Kana Biyik, Ngock, Rigobert Song, Pensé Bilong etc. A l’heure où le Minsep encourage la détection et la formation de jeunes talents, l’on peut espérer que cette terre fertile des Lions indomptables en produise d’autres qui vont assurer la relève. Toutefois, il reste étonnant que de manière concertée ou individuelle, l’on n’ait pas pensé construire un ou plusieurs (petits) stades pour la formation des jeunes dans cette partie du Cameroun. Jadis, on a eu AS Babimbi, une équipe de deuxième division dont les matches se jouaient à Ngambè et Pouma Fc pour les matches à Pouma. Ce, sur des installations de mauvaise qualité.

Le don de Paul Biya, clame-t-on déjà là-bas, est un symbole. Celui de la reconnaissance. En septembre 1982, alors premier ministre, il avait inauguré le pont sur la Sanaga qui relie Pouma à Song Mbengue. Il l’a traversé d’un point à l’autre. A l’époque la traversée se faisait par bac ou par pirogue. Ceci a provoqué plusieurs pertes en vies humaines. Les chefs traditionnels l’avaient béni, demandant qu’il dirige un jour le pays. Trois mois après, il est devenu président de la République. C’est donc peut-être le retour d’ascenseur pour le président national du Rdpc qui est considéré par les dignitaires comme étant leur fils, leur père du haut de ses 81 ans. Il faudra désormais veiller sur la graine afin qu’elle puisse bien germer et produire des fruits de qualité tel Samuel Eto’o Fils…

camernews-sport

camernews-sport