camernews-moto-taximen-cameroun-simplicenono-ouokam-thn

Inédit: Un « benskineur » (moto-taximan) admis à l’ENAM

Inédit: Un « benskineur » (moto-taximan) admis à l’ENAM

Des moto-taximen ont pris d’assaut la prestigieuse école Lundi 17 Aout 2015 à Yaoundé – De nombreux moto- taximen ont envahi la cour principale de l’Ecole nationale  d’administration et de magistrature après l’admission de Sodimé Léopold, leur ancien collègue dans cette prestigieuse école.

Ce lundi 17 août  2015 restera sans doute gravé dans la mémoire des responsables de l’Enam.

A en croire le journal Le Messager  de ce mardi 18 août 2015, c’est lors de la cérémonie de  prise  de contact entre le directeur de l’Enam, Toussaint Linus Mendjana et les nouvelles cuvés des jeunes admis au sein de l’Enam qu’une horde de moto-taximen a fait irruption à la cour principale de l’Enam.

« Klaxons et autres ronflements viennent ébranler le calme  plat qui y régnait. Après de vives altercations avec des éléments de la police au niveau de la guérite, les benskineurs parviennent à faire irruption au niveau de la cour principale avant d’être  stoppés par le troisième rempart des forces de sécurité appelées en renfort », poursuit le journal.

Le porte- parole  des moto-taximen,  Fouda a alors tenté de justifier la raison de leur présence en ces lieux au directeur général adjoint, André Abate Messanga dépêché par le directeur général de l’Enam pour s’enquérir de la situation.

«Notre frère et collègue Sodimé Léopold, nous avait fait savoir qu’il a été admis à l’Enam. Ce qui nous a étonné.  Ce collègue est issu d’une famille pauvre sans assistance. Etonnés par cette nouvelle ; nous sommes venus féliciter notre frères et vérifier qu’il a été effectivement admis dans cette institution alors qu’il n’est pas le fils d’un ministre, d’un milliardaire ou d’un baron du régime. Nous sommes aussi là pour féliciter les responsables de l’Enam pour leur sens élevé de responsabilité et de justice»,  indique M. Fouda.

En guise de réponse, le Dga de l’Enam a réaffirmé que  «l’Enam est une institution ou l’on prône la méritocratie. Vous êtes venus vérifier par vous-mêmes. Allez donc le dire aux autres».

Les moto-taximen ne repartiront pas de l’Enam  les poches vides. Puisque  «ému par le geste humain et inédit des moto-taximen, le Dg de l’Enam va leur remettre une enveloppe enfin qu’ils prennent du carburant pour retourner au carrefour Messamendongo, leur zone de travail», rapporte le journal.

 

camernews-moto-taximen-cameroun-simplicenono-ouokam-thn

camernews-moto-taximen-cameroun-simplicenono-ouokam-thn