camernews-impots

Impôts : les Lionnes ont suivi l’exemple des…Lions

Impôts : les Lionnes ont suivi l’exemple des…Lions

Selon des sources camfoot, les 16,5% représentant le taux de reversement de l’impôt sur les Revenus non commerciaux n’ont pas été prélevés dans les primes des joueurs de la sélection nationale masculine, lors de leur récent match qualificatif pour la Can 2017. Stéphane Mbia et ses coéquipiers ayant menacé de ne pas prendre cet argent si un seul centime était coupé. Comme les Lionnes Indomptables qui ont finalement eu la totalité de leur prime dans la nuit de jeudi.

Quand les Lionnes imitent les Lions, l’Etat ne peut dire non ! De retour des Championnats du monde de football féminin au Canada où elles ont terminé en huitième de finale, les filles d’Enow Ngachu ont vécu « l’enfer » durant trois jours à l’hôtel Mont Fébé de Yaoundé. Leur principale revendication ? Que leur prime leur soit payée sans subir le prélèvement des 16,5% représentant le taux de reversement de l’impôt sur les Revenus non commerciaux imposé par la loi N°2014/026 du 23 décembre 2014 portant Loi des finances de la République du Cameroun pour l’exercice 2015. Passer de 21.000.000 Fcfa à 17.535.000 Fcfa était impossible pour elles. Christine Manie et ses coéquipières ont dit niet. Solidaires dans leur mouvement de protestation, elles ont finalement eu leur dû : la totalité de leurs 21 millions de francs Cfa chacune.

La loi c’est la loi, mais il y a des exceptions (?)

Or si cette loi du 23 décembre 2014 est appliquée depuis février 2015 dans d’autres disciplines sportives, les Lionnes du football ne sont cependant pas les premières à constituer une « exception ». Les Lions Indomptables l’ont été avant elles ; puisque ces 16,5% n’ont pas été prélevés dans leurs primes, à la suite de leur victoire contre la Mauritanie le 14 juin, lors des éliminatoires de la Can 2017. Pourtant, les agents des services de la Direction générale des impôts ont tenté de retenir la part consacrée au taux de reversement. Mais Stéphane Mbia et ses coéquipiers avaient menacé de ne pas prendre cet argent si un seul centime était coupé. Les négociations n’ayant pas abouti à grand-chose, Volker Finke et ses hommes ont touché la totalité de leur argent.

« On voulait couper nos primes, mais nous avons refusé. Nous avons dit que si l’Etat ne veut pas nous donner tout notre argent, autant il garde tout. Les discussions ont eu lieu avec les capitaines dans la nuit d’après la victoire. Nous avons insisté qu’on ne prendrait rien si ce n’est pas la totalité. Finalement ils ont payé », indique une source au sein de la tanière des Lions. Du coup, l’on est tenté de se demander si loi peut-elle toujours faire la loi ?

 

camernews-impots

camernews-impots