Impôts : La DGI annonce des recettes de 890 milliards au premier semestre 2016

C’est une annonce de nature à soulager un peu les caisses de l’Etat du Cameroun, dans un contexte marqué par une résilience du marché international, la chute des cours des matières premières et des dépenses militaires intérieures importantes. Au terme du premier semestre 2016, la Direction générale des impôts a récolté 890 milliards de FCFA. C’est l’une des informations qui a filtrée de la réunion mensuelle de coordination des services centraux et déconcentrés de la direction générale des impôts qui s’est achevée le 16 juillet dernier à Garoua dans la région du Nord.

De manière précise, ces 890 milliards se subdivisent en deux pôles. D’abord 857 milliards issus des recettes fiscales non pétrolières. Une performance bien au-delà des attentes, vu que les prévisions de la loi des finances tablaient sur 815 milliards de FCFA pour cette ligne. Pour le second pôle de recette, les 33 milliards de FCFA restant proviennent de l’impôt sur les sociétés pétrolières. Des chiffres qui indiquent à eux tout seul le peu de dépendance de l’économie nationale vis-à-vis du pétrole.

 

Notons que la publication de ces chiffres permet en quelques sortes d’espérer des recettes fiscales importantes pour la DGI au terme de l’année. En 2014 déjà, la DGI annonçait des recettes de 1549 milliards, suivie d’une évolution en 2015 à 1709 milliards. Si jamais, la DGI devait répéter la même performance du premier semestre au second semestre, ce qu’on s’achemine en 2016 à des recettes avoisinant les 1780 milliards.