camernews-Viol-Fillette

IL TENTE DE VIOLER UNE FILLETTE À DOUALA.

IL TENTE DE VIOLER UNE FILLETTE À DOUALA.

Mohamed est gardé à vue à la brigade de gendarmerie de Bakoko depuis lundi 16 février 2015.

Au lieu-dit Harry au quartier Ndogpassi à Douala, capitale économique du Cameroun, les voisins de Mohamed n’en reviennent toujours pas. Personne ne croyait cet enseignant de langue arabe, la trentaine sonnée, qui donnait des cours coraniques aux jeunes enfants (filles et garçons) musulmans, capable « d’un tel acte ». En effet, Mohamed a tenté de violer une de ses élèves âgée de 11 ans. N’eutété les cris de la fillette appelant à l’aide, il aurait passé à l’acte. « Elle criait beaucoup, ce qui a alerté les voisins qui sont aussitôt arrivés.

Ils l’ont trouvé près à passer à l’acte, raconte un témoin de la scène. Il avait enlevé les sous-vêtements de la fillette ». Les voisins veulent alors en découdre avec « ce violeur ». Mohamed est sauvé des mains de la foule en furie par les gendarmes de la brigade de Bakoko, appelés sur les lieux. D’après des informations collectées par Le Jour, tout commence samedi 13 février 2015. Ce jour-là, la petite élève se rend chez son enseignant pour suivre les cours comme les autres élèves. Mohamed donne rendez-vous à la petite fille pour le lundi 16 février afin de lui expliquer « certaines leçons », lui dit-il.

La fillette y va sans se douter de rien. C’est alors que son enseignant l’enferme dans la chambre qu’il loue dans le quartier. « Il s’est d’abord déshabillé. Il l’a aussi fait avec la fillette. Selon ce que l’enfant raconte, il a même essayé de la pénétrer », confie une source à la gendarmerie. Une enquête a été ouverte.

 

 

camernews-Viol-Fillette

camernews-Viol-Fillette