Grande distribution: la percée des enseignes locales

Les villes de Yaoundé et Douala sont les plus servies par ces chaînes de supermarchés en pleine expansion.

D’ici le mois de décembre 2017, la chaine des supermarchés Dovv va accueillir un nouveau venu. Ce sera à Messamendongo, quartier périphérique de Yaoundé. Cette agence «prestige», la deuxième de la famille, sera alors le septième née de cette chaîne de magasins portée par Philippe Tagne Noubissi. La première boîte a ouvert ses portes au marché Mokolo en 2003.

Sept années plus tard, c’était au tour de l’agence de Bastos. Les points de vente d’Essos, Marché central, Tongolo, Mendong suivront avec chacun leurs particularités mais toujours la même philosophie, tel que l’affirme Jules Bienvenue Kamdem, chef de division commerciale et marketing des magasins Dovv qui emploient aujourd’hui près de 1000 personnes.

Une autre enseigne connue des habitants des habitants des villes de Yaoundé et Douala est Sabta Lucia, portée par Léopold Timo. Un…puis deux…puis trois et aujourd’hui dix points de vente dans les seules villes de Yaoundé et Douala. En effet Santa Lucia ne cesse d’étendre ses tentacules dans le paysage de la grande distribution au Cameroun.

Dans ses rayons, diverses catégories de produits. Bazar, boissons, papeterie, parfumerie, vêtements et la nouvelle trouvaille, celle qui semble drainer plus de monde, le rayon fast food où des plats du terroir sont servis prêts à la consommation. L’enseigne offre également le service hébergement à travers des hôtels mais aussi des salles de fêtes.

En fait, l’émergence de la classe moyenne au Cameroun aidant, les enseignes camerounaises ne cessent de progresser dans les villes du pays. Si certaines optent pour le commerce général ; d’autres s’investissent dans la quincaillerie. C’est le cas de Cogeni par exemple qui dans la ville de Yaoundé tient cinq points de vente.

La plupart des chefs-lieux de région sont également couverts par cette entreprise qui fait dans la commercialisation des matériaux locaux de construction. Autre exemple, Quiferou qui s’inscrit dans le même secteur avec plus de 50 magasins à travers le Cameroun.
Et ce n’est pas fini. Socropole, Vision Confort et bien d’autres enseignes continuent ainsi leur déploiement sur le terrain, dans un contexte où des enseignes étrangères réputées annoncent leur arrivée au Cameroun. Le géant français Carrefour devrait ouvrir ses portes dans la ville de Douala dans les prochains mois.

Il trouvera sans doute que le deuxième magasin de l’enseigne Bel Achat de Nana Bouba Group (NBG) a déjà ouvert ses portes. Le premier ayant été inauguré en février dernier à  Douala- Bonapriso. Un investissement de plus de 3 milliards de F. 50 implantations sont prévues dans le pays, et même des extensions en Afrique centrale, peut-on lire dans le journal panafricain Jeune Afrique.