Grace Mugabe accusée d’avoir battu une femme en Afrique du Sud

La première dame du Zimbabwe, Grace Mugabe, est accusée d’avoir agressé une jeune femme à Sandton, Johannesburg. L’incident se serait produit dimanche dans un hôtel. La prétendue victime, qui s’appelle Gabriella Engels, âgée de 20 ans, aurait été trouvée en compagnie des deux fils de Mugabe dans une chambre d’hôtel avant d’être attaquée.

Attacking her?With 10+ body guards watching how she was beating me?I did not lift a finger on the first lady http://bit.ly/2hZ3qWa — Gah-bee (@DaNamesGaby) 14 août 2017

La femme victime a partagé les photos de son agression sur son compte Twitter. Elle prétend que madame Mugabe a utilisé une rallonge pour l’attaquer avec ses deux amis et qu’elle a subi des blessures à la tête.

I have to more injuries at the back of my head http://pic.twitter.com/fz3olUz9tN — Gah-bee (@DaNamesGaby) 14 août 2017

Elle a déclaré : « Je suis mannequin et je gagne mon argent grâce à mon look ».

We can confirm if this is one of the perpetrators who attacked comrade Grace Mugabe. Be careful comrades. http://pic.twitter.com/3VCyfsY8vB — ZANU PF (@zanu_pf) 14 août 2017

Grace était en Afrique du Sud pour recevoir un traitement médical. Le parti au pouvoir du Zimbabwe, Zanu-PF sur Twitter a confirmé qu’un incident avait eu lieu, mais a déclaré que la première femme dame n’était pas responsable.