Gouvernance universitaire: l’institut de la francophonie fait le point!

Le Conseil d’administration de l’institut de la francophonie pour la gouvernance universitaire s’est tenu jeudi à Yaoundé, dans le but d’évaluer le chemin parcouru depuis sa création en 2009

Lancé à paris du 05 au 08 juillet 2009, l’Institut Panafricain de Gouvernance Universitaire aujourd’hui Institut de la Francophonie pour la Gouvernance Universitaire (IFGU), est une structure d’appui qui a pour but d’améliorer l’ensemble des pratiques concourant au bon fonctionnement de l’enseignement supérieur dans les pays africains y compris les îles de Madagascar.

Dans son souci permanent d’accompagner la modernisation de la gouvernance universitaire, l’institut de la francophonie pour la gouvernance universitaire s’est réuni hier, jeudi 8 octobre dans la salle des actes de l’université de Yaoundé II Soa, pour faire le point du chemin parcouru, et surtout, désigner son directeur exécutif.

 

Des membres du Conseil d’administration de l’IFGU

Il transparaît clairement que l’institut de la francophonie pour la gouvernance universitaire s’emploie à aider les universités membre à définir un cadre de référence commun de travail à travers la coopération avec les partenaires institutionnels dans le domaine de la gouvernance universitaire. L’institut développe également des espaces d’échanges et de partage d’expériences sur les questions de gouvernance universitaire entre les établissements concernés.

Autre mission de l’IFGU, accompagner les universités du Conseil Africain et Malgache de l’Enseignement Supérieur (CAMES), dans l’élaboration des stratégies de gouvernance universitaire par un accompagnement méthodologique et d’expertise dans les domaines de la démarche qualité, les processus d’auto évaluation et d’évaluation.

On pourrait donc se demander quelle est la place de l’étudiant dans tout cela? A cette question, le représentant du recteur de l’Alliance Universitaire de la Francophonie (AUF), le professeur Alain Ondoua répond que «l’Institut de la Francophonie pour la Gouvernance Universitaire ne délivre pas de diplômes, cependant, intervient dans l’auto-évaluation et l’évaluation des référentiels d’enseignement, la gestion des effectifs, ce qui a comme corolaire une amélioration satisfaisante des contenus des enseignements et surtout l’harmonisation de ceux-ci».

 

La famille universitaire de l’IFGU

Pour le secrétaire général du Conseil Africain et Malgache de l’Enseignement Supérieur, le professeur Bertrand Mbatchi, le rôle est de s’assurer de la qualité des enseignements, de délivrer les accréditations, évaluer les enseignements et les chercheurs. La qualité de la recherche et des enseignements est en nette progression dans les pays du sud; les rapports avenir devraient en principe l’attester.

Pour le président du Conseil d’administration de l’IFGU, le professeur Adolphe Minkoa She, la suite du la rencontre ouverte le 08 octobre 2015 permettra de faire le point sur les activités menées pendant l’année en cours, de fixer les objectifs de la prochaine session et surtout de désigner un directeur exécutif, pour optimiser le travail de l’institut.