Video source missing

Gisele Alima interpelle son ancien patron Martin Belinga Eboutou

Gisele Alima interpelle son ancien patron Martin Belinga Eboutou

Femme de ménage de S.E  Martin Belinga Eboutou, ambassadeur du Cameroun aux Etats-Unis au moment des faits,  Gisele Alima déambule sans papiers, sans domicile fixe et sans famille proche dans les rues de Manhattan depuis 1999 à telle enseigne que certains ont vite fait de la taxer de déséquilibrée mentale.

Venue tout droit du Cameroun, Gisèle Alima est embauchée le 16 septembre 1998, comme femme de ménage chez Son Excellence Martin Belinga Eboutou. Elle perçoit un salaire mensuel est de 1000 dollars. Lui ayant dit que son billet d´avion Cameroun-Usa avait coûté 2000 dollars, elle devait rembourser petit à petit. Ce qu´elle accepta sans rechigner. Malheureusement un an plus tard, c´est à dire en octobre 1999, elle perd son emploi pour des raisons qu´elle n´élucide pas dans la vidéo.

Pour son licenciement, elle perçoit en tout et pour tout 2000 dollar, dont 1000 dollar comme salaire et 1000 dollar comme primes de congé. Curieusement, 1300 dollar lui sont retranchés pour le  paiement, dit-on, de son billet d´avion  retour pour le  Cameroun, billet d´avion qu´elle n´a jamais vu. C´est depuis lors que Gisèle Alima écume les rues, les parcs, tunnels, hébergements d’urgences et autres lieux insalubres pour s´abriter. Pire, elle n´a plus de passeport camerounais malgré les démarches entreprises pour s´en procurer.

Voici qu´une âme camerounaise de bonne volonté l´accueille chez elle et lui donne l´occasion d´interpeler les autorités de Yaoundé, en l´occurrence son ancien patron, Martin Belinga Eboutou, l´actuel Ministre Directeur du Cabinet Civil à la Présidence de la République du Cameroun.  Pathétique !

USA - Cameroun - SOS : Gisele Alima interpelle son ancien patron Martin Belinga Eboutou::Cameroon