camernews-Huile-vegetale

Gestion publique: Les raffineurs des oléagineux menacent de ne pas assister au forum économique Cameroun-Nigéria en vue

Gestion publique: Les raffineurs des oléagineux menacent de ne pas assister au forum économique Cameroun-Nigéria en vue

Ils réclament à l’État 5 années de remboursement des crédits de taxe à valeur ajoutée.

Le Quotidien Émergence édition du 29 juillet 2016 rapporte que les raffineurs des oléagineux menacent de ne pas prendre part au forum économique Cameroun-Nigéria. Ledit forum va se tenir dans le pays de Muhammadu Buhari du 13 au 14 septembre 2016. Producteurs d’huiles végétales raffinées et des savons de ménage en vente au Cameroun et dans la zone de la Communauté Economique Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), ils dénoncent le non-remboursement des crédits de taxe à valeur ajoutée (TVA) par l’État. Une situation qui, à en croire ces plaignants, dure depuis cinq années.

«La présence de l’Association des Raffineurs des Oléagineux du Cameroun (ASCROC) à ce forum, vivement souhaitée par le Gouvernement, pourrait être compromise si l’amorce de la solution au problème de non-remboursement de crédits de TVA n’était pas faite», déclare Jacquis Kemleu Tchabgou, le Secrétaire Général de l’ASCROC. Le montant global des crédits de TVA réclamé par l’ASCROC n’a pas été révélé. Cependant le quotidien révèle que trois entreprises revendiquent 9 milliards de Francs CFA. «Il s’agit, selon nos sources, de SCS, Azur SA et NOSA», écrit le journal. Celui-ci précise que SCS réclame 4 milliards de FCFA, AZUR SA demande 3 milliards de FCFA et NOSA veut 2 milliards de FCFA.

Le Quotidien Emergence ajoute que «selon la Direction Générale des Impôts du Cameroun, les entreprises exportatrices que l’application du taux zéro en matière de TVA met en situation de crédits structurels, doivent introduire une demande de remboursement de cette taxe au bout de trois mois de cumul de crédits. Les fonds y afférents doivent leur être remboursés dans un délai règlementaire de deux mois».

Rappelons que l’ASCROC a récemment reçu du Ministère des Finances le diplôme de meilleur exportateur de produits camerounais.

 

camernews-Huile-vegetale

camernews-Huile-vegetale