camernews-Aeroport-Yaounde-Nsimalen

Gestion des aéroports: Les dessous de la démission de Thierry Boniface Nkodo, Directeur de l’Aéroport de Yaoundé-Nsimalen

Gestion des aéroports: Les dessous de la démission de Thierry Boniface Nkodo, Directeur de l’Aéroport de Yaoundé-Nsimalen

Il  a succombé à une atmosphère asphyxiante instaurée par son supérieur hiérarchique, Thomas Owona Assoumou, DG des Aéroports du Cameroun (ADC).

Selon Le Quotidien de l’Économie (LQE) du mardi 6 septembre 2016, Thierry Boniface Nkodo avait pris la décision de démissionner de son poste de Directeur de l’Aéroport de Nsimalen il y’a longtemps. «À la vérité (…), il a juste attendu de servir une dernière fois pendant le départ du Président de la République pour un séjour privé en Europe, le mercredi 24 août [2016]. Le lendemain, les employés de l’Aéroport de Yaoundé ont appris la décision unilatérale du Directeur de l’Aéroport de Nsiamlen de rompre son contrat. Moins d’une semaine plus tard, il a quitté le Cameroun pour une nouvelle aventure professionnelle à Ndjamena au Tchad», peut-on lire dans le journal.

C’est le 27 juillet 2015 que Thomas Owona Assoumou, DG des Aéroports du Cameroun (ADC), a procédé à l’installation de Thierry Boniface Nkodo au poste de Directeur de l’Aéroport international de Yaoundé-Nsimalen. D’après le journal, les premiers jours de travail sont agréables, «mais l’atmosphère va rapidement devenir délétère. C’est que l’ascension du jeune trentenaire commence à inquiéter». LQE indique que les recettes de l’Aéroport de Yaoundé Nsimalen passent de 500 millions FCFA chaque mois à près de 1,5 milliard FCFA. «Son action a surtout porté sur la sécurisation des sources de recettes, par exemple sur les parkings».

Pour LQE l’ingénieur en aéronautique civile «constitue un pôle d’intérêt qui agace sa hiérarchie. Pour des raisons de préparation de voyages présidentiels, ou l’accueil des hôtes de marque du Chef de l’État, il est constamment convoqué au Cabinet Civil de la Présidence de la République, où il prend part aux réunions techniques». Cette proximité avec les hautes sphères de l’État aurait, selon LQE, déplu à Thomas Owona Assoumou, qui aurait tout fait pour le mettre à l’étroit.

Cependant, apprend-on du journal, le DG des ADC était loin d’imaginer que Thierry Boniface Nkodo avait soumissionné pour un poste ouvert à l’Agence pour la Supervision de la Sécurité Aérienne en Afrique Centrale (ASSA-AC). «Après de longs tests, il avait été retenu, mais hésitait à partir. Cette fois rien ne le retient plus». Thierry Boniface Nkodo a quitté le Cameroun par l’Aéroport de Douala, sans un au revoir à Thomas Owona Assoumou, qui par ailleurs lui doit son salaire du mois d’août 2016.

camernews-Aeroport-Yaounde-Nsimalen

camernews-Aeroport-Yaounde-Nsimalen