Formations professionnalisantes: un regard sur les acquis

Le Minefop a organisé jeudi dernier à Yaoundé une session pour évaluer l’approche par compétence dans les structures relevant de sa compétence.

Un nouveau concept est depuis quelques années expérimenté dans les centres de la formation professionnalisante, publics et privés relevant du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle (Minefop) : l’approche par compétence (APC). Pour évaluer les acquis des apprenants et sensibiliser davantage les formateurs, une session de renforcement de capacité s’est tenue jeudi dernier dans la salle de conférence de ce département ministériel. Zacharie Pérevet, le chef de département, en ouvrant la session, a expliqué que l’option d’approche par compétence tourne définitivement le dos à l’option pédagogique par objectif. Une réforme entreprise pour améliorer la qualité de la formation et qui intègre des outils spécifiques appelés référentiels de formation professionnelle. Une sorte d’homologation et d’harmonisation des programmes de formation. A ce jour, 35 référentiels ont déjà été élaborés dans de nombreux métiers. Il était donc question, au cours de la session, de s’assurer que la rupture de l’évaluation des apprenants par  l’approche par objectif est effective en faveur d’un encadrement de proximité.

L’approche par compétence est exigeante en termes de la qualité des ressources humaines et matérielles. C’est aussi pour apporter des réponses adéquates aux préoccupations des formateurs sur la maîtrise de cette approche que le Minefop a entrepris de renforcer les capacités sur les différents aspects de la technique. Les exposés et échanges interactifs ont permis à chaque acteur d’être mieux édifié sur les fondamentaux de l’approche, sa spécificité, ses modalités, ses outils d’évaluation en conformité avec les référentiels.