Formation médicale: les nouvelles orientations

Pour consolider la qualité académique, technologique et professionnelle des structures de formation

Autour du ministre de l’Enseignement supérieur, Jacques Fame Ndongo, président de la Commission nationale de la formation médicale, pharmaceutique et odontostomatologique du Cameroun (Cnfmp) les membres ont, après audition du rapport de la quatrième commission, adopté des résolutions fortes pour toujours plus de rigueur dans la formation médicale.
-Sur l’internat
Dans l’optique d’un encadrement juridique des internes des hôpitaux à la faculté de médecine et des sciences biomédicales de Yaoundé, il a été recommandé que les ministres de l’Enseignement supérieur et de la Santé publique procèdent à titre conservatoire à la signature d’un arrêté conjoint portant organisation et fonctionnement du cycle d’internat, dans l’attente de l’aboutissement du projet de décret y relatif.
-Eligibilité des candidats titulaires des baccalauréats techniques F7 et F8
Il a été décidé la mise en place d’une commission ad hoc chargée d’examiner, de manière approfondie, les programmes de formation des élèves des filières F7 et F8, et faire des propositions concrètes à la Commission au sujet de leur éligibilité à l’examen national d’aptitude à la formation médicale.
-Formation des pharmaciens à l’Université de Dschang
Le constat des insuffisances inhérentes à la formation des pharmaciens à l’université à été unanimement fait, et une commission ad hoc mise en place à l’effet de proposer des voies et moyens en vue de la capacitation des lauréats de cette formation.
-Ouverture d’un master en médecine d’urgence au Centre des urgences de Yaoundé
Le centre des urgences de Yaoundé n’est pas statutairement habilité à assurer la formation des médecins.
-Ouverture d’un master en chirurgie laparoscopique à l’Université de Douala
Recommandation a été faite à l’Université de Douala de mutualiser ses ressources humaines, matérielles et infrastructurelles avec l’Université de Yaoundé I qui dispose déjà d’une expertise en la matière. Les recteurs ont été chargés de proposer un projet de texte au Minesup relatif à la création d’un diplôme universitaire dans cette spécialité.
-Climat social dans les établissements habilités de formation médicale
Des exposés présentés par les responsables des trois instituts privés d’enseignement supérieur habilités, la Commission invite les intéressés à emprunter davantage la voie du dialogue et de la concertation, pour que les activités académiques se déroulent dans une athmosphère de calme et de sérénité.
-Examens nationaux de la session 2017
Les examens de formation médicale de la session 2017 se dérouleront aux dates suivantes :
Vendredi 08 septembre 2017 : examen national de synthèse clinique et thérapeutique ;
Vendredi 22 septembre 2017 : examen national d’aptitude à la formation médicale et examen national d’entrée en quatrième année ;
Vendredi 13 octobre 2017 : examen national de spécialisation et examen national d’internat.
Et dans l’optique de maximiser les chances de réussite de tous les candidats des deux sous-systèmes (anglophone et francophone), les commissaires ont recommandé :
-La prise en compte des spécificités des parcours du Gce Advanced level et du baccalauréat, la proposition des questions ouvertes en complément des questions à choix multiples (QCM) et l’amélioration de la traduction des épreuves dans les deux langues officielles (français et anglais).