Financement des Pme: clin d’œil à la microfinance

Des facilitateurs de quatre régions ont suivi une formation sur les mécanismes de facilitation hier à Mbalmayo.

Comment obtenir des financements auprès d’un établissement de microfinance (Emf)? Les petites et moyennes entreprises (Pme) faisant partie du programme d’appui aux pme agricoles et agroalimentaires (Pmeaa) auront bientôt les outils qui leur permettront de valablement prétendre à l’obtention des financements. Ceci grâce aux personnels formés à la facilitation de l’accès aux financements des Pme par les Emf. Quatre au total ont suivi hier un atelier d’imprégnation dans la ville de Mbalmayo. Ils devront à leur tour transmettre les savoirs acquis aux responsables des pme des régions du Centre, de l’Ouest et de l’Extrême-nord. «Il est question de donner les clés aux facilitateurs qui doivent servir d’interface entre les entreprises et les Emf. Ce qui manque le plus, ce sont les financements mais aussi la transformation de nos produits qui ne doivent plus être vendus à l’état primaire et généralement les entreprises n’ont pas de moyens pour cela», explique Chantale Marthe Mbadjon, secrétaire générale du ministère des Petites et moyennes entreprises. Pour elle, il est donc question d’accompagner les entreprises à obtenir des crédits. C’est justement l’un des objectifs de cet atelier, donner aux facilitateurs des arguments qui vont aider des entreprises à faire des dossiers bancables admis au financement.

Pour Pierre Tchana, coordonnateur du Pmeaa, trois leviers devront être activés.  «Les facilitateurs devront dans un premier temps d’élargir la cartographie des entreprises ; il sera ensuite question de leur donner une éducation financière. Nous vivons dans un environnement fait de double méfiance. Les banquiers qui trouvent que les entreprises agricoles et agroalimentaires sont des entreprises à gros risques et les Pme qui pensent que les banques ne peuvent pas leur accorder le crédit», explique Pierre Tchana. Il est également question de révéler l’importance du crédit aux entrepreneurs car  « une entreprise qui a beaucoup de crédits est une entreprise crédible », rappelle le coordonnateur.

Plus concrètement, les facilitateurs devront travailler à établir un climat de confiance entre les Emf et les Pme pour une collaboration plus franche et surtout productive.