camernews-camfoot

Festi foot Stéphane Mbia : Calcio Ecole des Postes champion

Festi foot Stéphane Mbia : Calcio Ecole des Postes champion

C’est à la deuxième série des tirs aux buts que l’équipe de Ngoa-Ekellé a battu Révolution de Biyem-Assi, sur le score de 4 buts à 2. C’était ce samedi, 28 décembre 2013 lors de la finale juniors-seniors de la compétition de deux jours, organisée par l’international camerounais, soutenu la Synergies Africaines au stade du Renouveau de l’Unisversité de Yaoundé I, dont le but aura été de sensibiliser les jeunes contre le VIH/Sida.

Plusieurs rencontres, des demi-finales aux différentes finales en plusieurs catégories, de ce mini tournoi « Festifoot Stéphane Mbia » se sont terminées par des tirs aux buts. Et la finale juniors-seniors opposant ce samedi au stade du renouveau de l’Université de Yaoundé I Révolution de Biyem-Assi à Calcio Ecole des Postes n’a pas dérogé à cette règle. Hervé Yemgue, le gardien de buts de Calcio Ecole des Postes a été porté en héros au terme de la partie. Et pour cause : il a stoppé le tir aux buts de Padio Menos, comptant pour la deuxième série, alors que Junior Eyebe Eyebe avait réussi le premier de Calcio dans cette série. Mettant ainsi tout le stade en ébullition, parce ce que l’équipe de Ngoa-Ekellé bénéficiait, de par sa proximité, de l’atout de la grande partie du public qui était acquis à sa cause. Calcio Ecole des postes devient ainsi le vainqueur de cette catégorie de la première édition du « mini tournoi Festi foot Stéphane Mbia ».

Calcio est revenu de loin lors de cette série de tirs aux buts. Georges Ekamou, le gardien de buts de Révolution de Biyem-Assi, avait déjà donné l’avantage à son équipe en détournant les deux premiers tirs d Jovani Assoum et d’Honoré Manga de Calcio. C’est Jean Landry Bassilekin, l’attaquant de Nancy (Ligue 2 française), capitaine de Calcio, qui est venu redonner espoir à ses coéquipiers en transformant le troisième tir. Et du coup, Padio Menos et Mikel Obi ont vu leur frappe passer à côté des buts. Au terme du temps réglementaire, les deux équipes s’étaient séparées sur le score d’un but partout. Et c’est encore Révolution de Biyem-Assi qui avait ouvert le score trois minutes après le début de la deuxième mi-temps, avant de se voir rattraper sur une égalisation de Jean Landry Bassilekin sur penalty consécutif à un accrochage de Cyrille Omgba (67 ème), l’attaquant de Calcio nouvellement entré, dans la surface de réparation. Fort de ce qu’à chaque fois l’équipe de Biyem-Assi n’a pas pu conserver son avance, Désiré Manda, le président de Calio, n’a pas eu d’autres mots que de nous répondre : « Aller tôt au marché n’est pas vendre ». C’est pourtant ce samedi matin que Calcio a arraché son ticket pour la finale aux tirs aux buts devant Fc Ngoa-Ekellé, au terme d’un match de 15mnX2, prolongation de la partie qui n’a pas pu s’achever la veille. Les deux équipes ont néanmoins gratifié le nombreux public d’un spectacle digne d’une finale, avec dans leurs effectifs des joueurs d’expérience, comme Ambroise Oyongo Bitolo et Marcelin Ngando dans les rangs de Révolution et Bassilekin dans Calcio. Le joueur de Nancy a été d’ailleurs sacré homme du match de cette finale.