Extrême-Nord: un soldat tué dans une attaque de Boko Haram

Trois autres ont été blessés dans l’explosion d’une mine posée par des éléments du groupe terroriste nigérian jeudi, 14 juillet 2016, dans une localité de la région camerounaise

 

Un soldat camerounais a été tué et trois autres blessés dans l’explosion d’une mine posée par des éléments de Boko Haram dans une localité de l’Extrême-Nord camerounais, a-t-on appris vendredi, 15 juillet 2016, auprès du commandant du premier secteur de la Force Multinationale Mixte (FMM), le Général Bouba Dobekréo.

« Un camion transportant des soldats camerounais de la Force Mixte Multinationale (anti-Boko Haram) a explosé, jeudi (14 juillet, Ndlr) en début d’après-midi, en passant sur un mine posée par des éléments de Boko Haram sur l’axe Limani -Waliyassi près de la frontière entre le Cameroun et le Nigeria », a précisé la même source.

« Un soldat de la FMM a été tué et trois autres blessés dans l’explosion », a-t-il ajouté sans préciser le nombre total de soldats que transportait le véhicule en question.

 

© Droits réservés

L’Extrême-Nord camerounais, frontalier avec le Nigéria où sévit le groupe terroriste Boko Haram est constamment ciblé par les attaques du groupe terroriste Boko Haram qui s’en prend aussi bien aux civils qu’aux militaires en diversifiant ses modes opératoires.

Cette nouvelle attaque contre des militaires camerounais survient alors que l’ONG Amnesty International a accusé dans un rapport publié jeudi l’armée camerounaise de violation des droits de l’Homme dans sa lutte contre Boko Haram.

Réagissant à ce rapport, le porte-parole du gouvernement camerounais, Issa Tchiroma Bakary, a noté dans une déclaration qu’il était à la fois « partial » et « partiel ».