camernews-Armee

Extrême-Nord : L’armée libère 900 Otages et tue une centaine de Terroristes

Extrême-Nord : L’armée libère 900 Otages et tue une centaine de Terroristes

Le chef des opérations de la secte également entre les mains des forces camerounaises.

Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Issa Tchiroma Bakary, au cours d’un point de presse hier dans son cabinet, est revenu de façon exhaustive sur la victoire remarquable des forces de défense camerounaises sur la secte terroriste Boko Haram. Cette communication du Mincom faisait suite au communiqué du ministre en charge de la Défense, qui informait l’opinion sur les derniers faits d’armes de l’armée du Cameroun sur le théâtre des opérations. Pas moins de 900 personnes ont été libérées des mains des terroristes. Des personnes retenues depuis des années déjà par les djihadistes.

Durant cette opération, les forces de défense ont fait d’autres  prises importantes. A en croire Issa Tchiroma, « parmi les ennemis neutralisés, on compte le nommé Aladji Gana, présenté comme le chef des opérations de Boko Haram dans la zone, et qui aurait été au commandement de plusieurs attaques menées contre le Cameroun. D’importants stocks d’armements et de munitions, ainsi que des objets de propagande tels que des drapeaux djihadistes, ont été saisis au cours de ces opérations », a-t-il tenu à souligner. L’Etat du Cameroun a mis d’importants moyens pour mener à bien cette mission qui s’est achevée par un bilan élogieux du côté de ses forces. En effet, l’armée ne déplore aucun mort, encore moins de disparition dans l’important dispositif qui a été commis à la tâche.

Les otages libérés ne sont pas encore tous formellement identifiés, mais quelques indiscrétions parlent de la présence de la quasi-totalité des nationalités des pays engagés dans la lutte contre la nébuleuse. Tout en se gardant du triomphalisme, le Mincom cache mal un certain enthousiasme lorsqu’il affirme que « la horde criminelle et sanguinaire Boko Haram vient donc là d’essuyer, sans aucun doute, l’un de ses revers les plus cuisants sur le terrain des affrontements dont elle est à l’origine contre notre pays, et qui intervient à la suite de nombreux autres succès non moins importants des Forces armées camerounaises ».

Une satisfaction qui n’exonère pas de la vigilance qui doit rester de mise sur l’étendue du territoire national. La menace reste présente et ce n’est que par la collaboration de tous, en une synergie parfaite entre toutes les forces vives de la nation, que le pays tout entier parviendra à venir à bout du terrorisme qui lui est imposé, a conclu Issa Tchiroma.

 

camernews-Armee

camernews-Armee