Exposition universelle de Milan: Mbarga Atangana présente les atouts du Cameroun

Le ministre du Commerce (Mincommerce), représentant personnel du chef de l’Etat, a conduit la délégation camerounaise en Italie le 7 juillet, lors de la journée dédiée au pays.

«Le Cameroun jouit de tous les atouts que la nature peut offrir pour produire tout ce dont l’humanité peut avoir pour se nourrir », a déclaré le Mincommerce à l’occasion de la Journée nationale du Cameroun à l’exposition universelle de Milan. Une déclaration qui rime avec le thème retenu pour ce grand forum économique: «Nourrir la Planète, Energie pour la Vie.»
Dès l’entame de son discours pendant le Cameroon Business Forum, Luc Magloire Mbarga Atangana a déroulé un impressionnant argumentaire pour présenter aux hommes d’affaires venus du monde entier, les potentialités dont regorge ce pays niché au fond du Golf de Guinée. Pour conclure, il a repris cette citation du président de la République au siège du Mouvement des entreprises de France (Medef) à Paris le 31 janvier 2015 : «Le Cameroun est-il un bon risque ? Nous le pensons et nous le disons. Le Cameroun a-t-il de l’avenir

? Nous le pensons aussi et nous le disons. C’est pourquoi je vous invite à saisir les opportunités qui se présentent aujourd’hui de participer au développement du Cameroun.»
D’autres intervenants se sont succédé pour dévoiler le potentiel du Cameroun en terme d’investissement. Dont, le président de la Chambre d’agriculture, des pêches, de l’élevage et des forets, Janvier Mongui Sossomba, le président du mouvement patronal E-Cam, Protais Ayangma. Ils ont présenté les opportunités dans les domaines de l’agriculture, des infrastructures de transport, de l’habitat, de l’énergie et des services. La directrice générale de l’Agence de promotion des investissements (Api) quant à elle, a développé devant ses potentiels partenaires, la loi du 18 avril 2013 fixant les incitations à l’investissement privé. Selon Marthe Angeline Mindja, cette loi institue pour tous les investisseurs nationaux et étrangers, un seul régime d’agrément à travers lequel il leur est accordé des facilités fiscales, douanières et administratives. Au terme du Cameroon Business Forum, deux accords de coopérations ont été signés entre la Chambre de commerce du Cameroun et celle de Milan, ainsi qu’avec l’entreprise Novel Business Consulting.

Partenariat
Luc Magloire Mbarga Atangana était accompagné à Milan du ministre des Arts et de la Culture (Minac), Ama Tutu Muna. Cette dernière a profité de cette opportunité pour présenter la diversité culturelle du Cameroun à travers des expositions et des spectacles.
La journée nationale du Cameroun à l’exposition universelle de Milan a été précédée par la visite en Italie, des députés camerounais membres du groupe d’amitié Italie-Cameroun. Il s’agit des députés Isabelle Silikam, Patricia Tomaino Ndam Njoya, Vincent de Paul Emah Etoundi, Honorine Wainachi Nengtoh et Théodore Datouo. Cette tournée a permis d’obtenir de l’Université de Tore Vergata à Rome, la promesse de mettre en place dans les dix régions du Cameroun, des incubateurs d’entreprise. Ce sont des outils permettant de réaliser des actions de maîtrises des technologies dans les secteurs porteurs. Dans le secteur agricole, le groupe italien Ferrero, spécialisé dans la transformation du Cacao, a promis d’entretenir les pistes cacaoyères du Cameroun. Installé au Cameroun depuis 2006, le chocolatier italien souhaite également y installer une agro-industrie pour la transformation du cacao camerounais afin l’exporter à l’étranger. Au niveau de l’Enseignement supérieur, l’université de Camerino et Urvino de Rome, souhaite accompagner l’Institut des beaux arts de Foumban pour la formation des étudiants en architecture.

Le Cacao en guest-star
En plus des manifestations culturelles et du Cameroon Business Forum qui ont ponctué la journée spéciale dédiée au pays de Paul Biya, le pavillon Cameroun a abrité une exposition sur la cacao-culture et les opportunités qu’offre cette filière en pleine redynamisation. C’était dans le cadre du forum agricole organisé à l’occasion de cette exposition universelle. Il ressort de cette exposition que la filière cacao est une niche pour l’émergence du Cameroun. Pour ce faire, le gouvernement a mis sur pied une série de mesures afin de produire 600.000 tonnes de cacao d’ici 2020, la production actuelle oscillant autour de 200.000 tonnes. Les politiques gouvernementales camerounaises de soutien à la production aident les paysans à surmonter les problèmes qu’ils affrontent en leur permettant de saisir les opportunités offertes par un marché en plein essor. Le cacao est ainsi un véritable catalyseur pour les personnes, les entreprises, les communautés, et même, pour les nations.
Le Cameroun participe à l’Expo Milano 2015 à l’intérieur du Cluster du Cacao avec un espace d’exposition de 125 mètres carrés destiné à l’agriculture en général et au cacao en particulier. Cultivée au Cameroun depuis l’époque coloniale, la gamme des bienfaits du cacao et de ses dérivés est vaste et concourt à la qualité de la vie, tout comme ses utilisations: de l’industrie agroalimentaire à l’industrie pharmaceutique en passant par la confiserie, les produits de beauté et l’artisanat ou encore la production de biocarburants et l’emploi des résidus en engrais.