camernews-valencia-civiere-ecuchi

Enner Valencia a simulé un malaise pour éviter une arrestation

Enner Valencia a simulé un malaise pour éviter une arrestation

Enner Valencia a simulé un malaise en fin de match contre le Chili (3-0) pour échapper aux policiers.
Enner Valencia est un homme recherché… par la police. L’attaquant est ciblé par un mandat d’arrêt en Equateur pour des impayés, la pension de sa fille de cinq ans, d’une somme de 17 000 €. Les policiers ont déjà essayé de l’arrêter jeudi en plein entraînement. Il s’en était sorti grâce à son représentant, qui avait réussi à obtenir son maintien en liberté. Les policiers l’attendaient alors à la sortie du stade pour le menotter et le transférer en prison.
Les policiers poursuivent la voiturette !
Munis de leur mandat d’arrêt, les policiers équatoriens ont tenté leur chance une deuxième fois avant le match de qualifications pour le Mondial 2018 contre le Chili (3-0). Après des discussions, il a pu échapper à l’arrestation pour disputer le match. La police attendait la fin du match pour l’arrêter. Mais ce dernier a tenté de les esquiver, à la 80e, en simulant un malaise. Ils ont commencé à courir après la voiturette qui conduisait Valencia vers les vestiaires. Mais il a réussi à éviter l’arrestation : son avocat a réussi à convaincre le juge d’annuler le mandat d’arrêt.

 

camernews-valencia-civiere-ecuchi

camernews-valencia-civiere-ecuchi