Éliminatoires Can 2019: les lions au travail

Les joueurs locaux convoqués par Hugo Broos ont débuté les entraînements hier au stade militaire de Yaoundé avec les professionnels déjà présents. A près une première séance d’entraînement lundi dernier, « une mise en route, avec  quelques  exercices de  récupération  »,  les  Lions  in- domptables sont entrés hier dans le  vif du sujet.  S’ils  n’étaient que huit à l’entame au stade militaire de  Yaoundé,  une  vingtaine  de joueurs a finalement pris part à la session du matin. Ernest Mabouka Massoussi, Georges Bokwe et Olivier Boumal ont rejoint les huit profes- sionnels déjà présents, en compa- gnie des dix joueurs locaux convo- qués  par  le  sélectionneur  Hugo Broos. Lors des quinze minutes ou- vertes à la presse, l’on a pu constater que l’ambiance est détendue. Pour les  uns,  il  s’agit  de  retrouvailles.

Pour les autres, c’est la découverte de  la  tanière. «Tu as pris du volume hein Massoussi ! », lance un brin taquin, Adolphe Teikeu au défenseur du MSK Zilina. Auréolé d’un titre de champion de Slovaquie décroché avec son club cette saison, Ernest  Mabouka  Massoussi  vient de boucler une saison probante.

Cheveux et barbe teintés au vent, Teikeu  est  particulièrement  de bonne humeur. Blessé, le défenseur  avait quitté prématurément ses co- équipiers  au  cours  du  dernier  re- groupement de la sélection natio- nale en Belgique. Lors de la dernière journée de Ligue 2 en France, pour son retour à la compétition, il est rentré en cours de jeu avec Sochaux contre Troyes. Sans doute impatient d’en  découdre,  Adolphe  Teikeu shoote  dans  un  ballon  vers  ceux qui  trainent  encore  à  rejoindre  la pelouse. Eclats de rire. Mais déjà il faut passer aux choses sérieuses.

Christophe Manouvrier, le prépara- teur  physique  de  l’équipe,  com- mence  les  échauffements.  «  Les nouveaux,  il  ne  faut  pas  que  ça vous prenne. L’amende-là, c’est plus que  le  salaire  en  club  »,  lance George Mandjeck. La discipline est de rigueur. Les joueurs entament quelques tours de terrain au petit trot.  Un  brin  crispés  jusqu’ici,  les joueurs locaux qui arrivent dans le groupe pour la première fois doivent se décrisper. Au bout de la séance de conservation du ballon avec les mains organisée par le staff tech- nique, Fabrice Fosso, actuel meilleur buteur de Ligue 1 et autres sem- blent  pleinement  intégrés.  Les joueurs  locaux  resteront  dans  le groupe jusqu’à demain soir. Selon le  Team-press  officer,  Vincent  de Paul Atangana, ils vont disputer le match de préparation qui va opposer ce  jeudi  la  sélection  nationale  à l’Union sportive de Douala, club du championnat  d’élite camerounais.