Dschang : Un garçonnet enlevé, tué et pendu

Son corps a été retrouvé au bout d’une corde dans la nuit du lundi 3 aout dernier, dans un immeuble en construction.

Dans la ville de Dschang, la mort de Oriol Fotso donne des frissons et suscite l’émoi. C’est que, la fin cet enfant âgé seulement de 5 ans, en plus d’être précoce, est pleine de cruauté. D’après nos sources, le jour de sa disparition, les parents de Oriol, commerçants, le laissent comme d’habitude avec ses autres congénères du quartier pour aller à la quête de leur pitance. Sauf que, dans les parages, rodait un homme, habité par l’esprit de Lucifer. En train de s’amuser, Oriol, appâté par des bonbons, est extirpé entre ses amis par le nommé Gildas Wamba, un menuisier âgé de 24 ans. Il conduira l’enfant vers une destination inconnue.

«Vers 16 heures, j’ai reçu le coup de fil de quelqu’un qui me demandait de lui donner rapidement 2 millions Fcfa si je veux revoir mon fils vivant», explique tout abattu Eric Mekontchou, le père de Oriol. Pendant que ce dernier se bat pour trouver la somme demandée, il recevra à la tombée de la nuit, un autre coup de fil  lui indiquant cette fois-là, l’endroit (un immeuble en construction) où il ira chercher le corps de son fils. Il s’y rend accompagné de quelques proches. Et constate que la nouvelle qu’il a d’emblée prise comme une blague de mauvais gout n’en était pas une, mais une dure réalité. Eric Mekontchou découvre que son fils a été tué avant d’être pendu à côté d’une fosse.

Aperçu avec l’enfant décédé dans la journée, Gildas Wamba est immédiatement pointé du doigt  comme principal suspect de ce crime odieux. Les enquêtes permettront de le retrouver dans un centre de santé de la ville de Dschang, au chevet de son épouse qui venait d’accoucher par césarienne. Conduit manu militari à la police, il passera aux aveux. Indiquant plutôt que l’assassinat de cet enfant était conforme aux exigences rituelles d’une “réunion” dont faisait partie son père Eric Mekontchou. Ce que ce dernier nie en bloc.

La mort mystérieuse de Oriol Fotso au quartier Tchoulalé, vient s’ajouter à celle d’un autre enfant, survenue le vendredi 20 mars 2015. Les populations de cette bourgade de la ville de Dschang avaient vu leur quiétude brusquement interrompue par une découverte macabre. Précisément, par la triste découverte du corps sans vie du petit Briol Lontsi, en état de putréfaction avancée. Agé de 7 ans, cet élève en classe de Sil à l’école catholique St Michel de Dschang, était porté disparu selon ses proches, depuis une semaine environ. Aussi, elle survient quelques jours après le démantèlement d’un gang de jeunes filles spécialisé dans les enlèvements d’enfants dans la ville de Dschang.