camernews-bona

Double nationalité: La colère du musicien « Camerounais » Richard Bona

Double nationalité: La colère du musicien « Camerounais » Richard Bona

Bona Pinder Yayumayalolo, plus connu sous le nom de Richard Bona, le jazzman d’origine camerounaise, vient de se lâcher dans un communiqué alarmiste sur Facebook. Se revendiquant Portugais et Américain, le bassiste de talent a déclaré qu’il ne remettra plus les pieds au Cameroun tant qu’on lui réclamera un visa. L’enfant de Minta (Haute Sanaga) est remonté. Tel un écorché vif, sa prose est un déchirement, une posture d’un homme dont les mémoires s’entrechoquent avant de se fondre en une beauté aérienne et détraquée d’un monde globalisé…

Voici sa communication:

MA TERRE DE NAISSANCE ET MON HISTOIRE.

Malgré mon attachement inébranlable de mon pays, je dois prendre une décision qui n’engage que moi. « Je n’y mettrai plus mes pieds tant qu’on me demande un visa d’entrée »…A un moment, il faut être cohérent...En consultant les textes de mon pays, je ne suis plus Camerounais…8) Jusqu’à Nouvel ordre.Alors pour vos fêtes nationales etc…Ne vous essoufflez pas…Je ne suis pas Camerounais…Don’t call me. Je suis USA/PORTUGAL et fier de l’être. EQUAL JUSTICE FOR ALL..Rien d’autre…même pour les dirigeants.

Seulement, dans ce texte, Richard Bona indique malgré tout qu’il est… Camerounais. Ce qu’il semble oublier c’est qu’il n’a pas renoncé à sa nationalité et par conséquent, il est toujours Camerounais..

 

camernews-bona

camernews-bona