Douala V: plus d’eau pour les populations

Construction des forages, réhabilitation de sources et assainissement en ligne de mire.

 

Le Programme intercommunal de gestion durable de l’eau et de l’assainissement (PIGEDEA) a dévoilé récemment les résultats du diagnostic sur les différents points de ravitaillement en eau de la commune d’arrondissement de Douala V. C’était au cours d’un atelier présidé par le 2e adjoint au maire, Jacob Kiari, en présence des conseillers municipaux et des différents chefs de quartier dans la salle de conférence du Parcours Vita.
Selon le diagnostic, les points de ravitaillement en eau potable (forages, sources) ne sont pas suffisants pour tout l’arrondissement. Et quand bien même on en trouve, ils sont endommagés et peuvent être sujets à des contaminations de toutes sortes, de nature à exposer les populations aux maladies hydriques.
C’est pour pallier ce problème que la commune de Douala V, en partenariat avec l’Union européenne, a mis sur pied une stratégie d’assainissement de l’eau et de réhabilitation des différentes zones de distribution du précieux liquide. Le projet sera financé à 20% par la commune et à 80% par l’Union Européenne. Le programme s’effectuera à plusieurs niveaux.
La commune aura pour rôle de sensibiliser les populations sur l’utilisation correcte des robinets, la nécessité de maintenir l’environnement propre, et se rapprocher des sociétés citoyennes pour une action plus efficace. La mairie devra également utiliser des latrines écologiques à double fosse ventilée pour ses toilettes publiques payantes.
Pour plus d’efficacité, le programme compte doter  certains établissements scolaires de l’arrondissement de Douala V de forages, et construire des enclos qui permettront aux élèves de ne pas être en contact avec ces forages.