camernews-samuel-etoo

Douala: Samuel Eto’o Fils a fermé Fundesport, son centre de formation

Douala: Samuel Eto’o Fils a fermé Fundesport, son centre de formation

Le personnel de Fundesport a été congédié et ses activités arrêtées depuis un mois.

Les activités de la section sportive de la Fondation Samuel Eto’o, domiciliée à Douala, sont à l’arrêt. Les séances d’entraînements des diverses catégories de Fundesport ne se déroulent plus depuis un mois. Tout le personnel a été congédié, sauf le directeur du centre Joseph «Diallo» Siéwé. Interrogé par nos confrères du site mboafootball.com, ce dernier donne l’explication suivante: «Les activités tournent au ralenti ces derniers mois, mais nous réfléchissons à les relancer sur des bases saines et vous verrez que le Fundesport brillera bien plus que par le passé». Pourtant, d’anciens employés que Cameroon-Info.Net a rencontré à Douala sont catégoriques: ils affirment que leur patron Samuel Eto’o «a décidé de fermer Fundesport parce qu’on l’insulte beaucoup au Cameroun». L’un de nos interlocuteurs s’indigne et ne comprend pas que le double champion d’Afrique «vienne annuler le gros boulot accompli depuis ces années juste parce qu’il aurait des problèmes avec quelques personnes».

Nos confrères du quotidien Le Jour croient savoir qu’Eto’o  est victime de la bataille que se livrent le directeur du cabinet civil de la Présidence de la République Martin Belinga Eboutou et le ministre délégué à la Présidence chargé de la défense Alain Edgar Mebe Ngo’o. L’ancien capitaine des Lions indomptables qui serait un grand ami du second subirait les dommages collatéraux de la relation tendue entre les deux dirigeants politiques. Il aurait accusé Belinga Eboutou de bloquer ses affaires au Cameroun.

Mais de l’avis de certains, les raisons de la fermeture de Fundesport seraient ailleurs. L’on parle de proches d’Eto’o qui verraient d’un mauvais œil le leadership de Joseph «Diallo» Siéwé à qui le buteur des Lions indomptables a confié la gestion de son centre formation. Un centre de formation dont la section football enregistre des résultats plus qu’élogieux en seulement 8 ans d’existence.

L’on citera ces 23 joueurs dont la formation a été entamée à Douala et qui ont été intégrés dans les centres de formation du Fc Barcelone, Levante et Majorque. Nombre d’entre eux font aujourd’hui les beaux jours de différentes catégories du Fc Barcelone. Deux de ces jeunes footballeurs brillent en ce moment de mille feux. Ce sont Jean-Marie Dongou Tsafack, sacré cette semaine meilleur joueur africain du championnat espagnol de deuxième division, et Joseph Fabrice Ondoua, le talentueux jeune gardien de buts de la nouvelle cuvée des Lions Indomptables senior.

Le maître-d’œuvre de ces succès, Diallo Siéwé,  attendrait «les orientations de Samuel Eto’o pour la suite». Va-t-il être parachuté au Gabon où Eto’o a trouvé un terrain favorable pour l’implantation de la section locale de Fundesport ?

 

camernews-samuel-etoo

camernews-samuel-etoo