camernews-paul-biya-chantal-biya

Discrimination: Paul Biya fait la part belle à la région du Sud

Discrimination: Paul Biya fait la part belle à la région du Sud

Paul Biya régionalise le développement du Cameroun et la région du Sud reste privilégiée par le Chef de l’Etat.

Dimanche soir, au journal télévisé de la Crtv, on montre comment les populations de Meyomessala, l’Arrondissement natal de Paul Biya se lancent dans la culture de l’hévéa qui, dit-on, a un bel avenir. Ceci appelle de notre part quelques réflexions. Depuis quelque temps, le Chef de l’Etat a mis en place à pas forcés, le développement de sa région natale, le Sud:

– Infrastructures de toutes natures: le port en eau profonde de Kribi;

– La construction des routes pour relier les différentes villes de la région;

– Les barrages hydroélectriques de Mekin et Mem’Evele;

– La centrale à gaz de Mpolongo à Kribi;

– L’usine d’assemblage des tracteurs à Kribi avec les Chinois;

– L’usine des machines agricoles d’Ebolowa alors que le machinisme agricole sied plutôt bien aux zones de savanes comme le Grand Mbam;

– Il est même prévu des aciéries et une foultitude d’industries qui vont s’installer à Kribi. Tout cela, rien que pour le Sud et rien pour le reste du pays. Paul Biya agit comme s’il redoutait quelque chose après son départ du pouvoir, comme si son successeur n’allait pas s’occuper du développement du Sud.

Le Cameroun, un immense chantier. Pourtant, dans son discours à la nation le 31 décembre 2011 au soir, il avait déclaré: « A partir de janvier 2012, le Cameroun sera un immense chantier… ». Cet immense chantier, on le comprend aujourd’hui c’est la région du sud. Donc, dans la tête de Paul Biya, le Cameroun se réduit, se résume à la région du Sud. C’est le Cameroun utile, le reste du pays c’est le Cameroun inutile. C’est dangereux quand un Chef d’Etat raisonne et agit de cette façon: il divise son pays, il fait de la ségrégation. Des départements oubliés.

C’est pourquoi les originaires de certains départements ne le considèrent pas comme le père de la nation. Le Grand Mbam qu’il y a-t-il dans les départements du Mbam et lnoubou et Mbam et Kim comme infrastructures économique de base: sociétés d’Etats, mission de développement. Rien. Alors que dans d’autres départements il y en a. La région du Centre n’a pas de mission de développement comme le Nord-Ouest (Mideno), le Sud-Ouest, les Mont Mandara et autres dans l’Extrême Nord, le Nord. Le Nyong et Kellé, ce département est orphelin comme le Grand Mbam. Les départements de la Kadei et de la Boumba et Ngoko dans la région de l’Est.

Un département peut avoir cinq ministres mais s’il n’a pas d’infrastructures économiques, à quoi servent ces ministres et directeurs généraux de société d’Etat qui sont surtout connus pour leur individualisme. En conclusion, Paul Biya doit penser à tous ses enfants du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest.

 

camernews-paul-biya-chantal-biya

camernews-paul-biya-chantal-biya