Didier Badjeck :  »Kerawa n’est pas aux mains des islamistes. »

Des combats opposaient vendredi des soldats camerounais à des djihadistes de Boko Haram dans le village de Kerawa, dans l’Extrême-Nord camerounais, ont annoncé les autorités locales.

 

« Depuis hier, des membres de Boko Haram mènent un raid contre le village de Kerawa (…) Ils ont égorgé plusieurs  personnes, entre trois et sept, et en ont tué d’autres », a  déclaré un responsable qui a fait état d’au moins douze morts. « Nous infligeons de très lourdes pertes à Boko Haram », a dit  pour sa part le colonel Didier Badjeck, porte-parole de l’armée  camerounaise, qui a souligné que Kerawa n’était pas aux mains  des islamistes.

Jeudi, huit habitants du village de Doulo, dans la même  région, ont été tués par les djihadistes nigérians qui venaient  de se heurter aux forces de sécurité.      Le Cameroun fait partie des pays de la région qui ont décidé  de mettre en place une force multinationale de 8.700 hommes pour  lutter contre l’insurrection de Boko Haram, qui dure depuis six  ans. Cette force devrait être opérationnelle d’ici la fin de l’année.