Dialogue national : le SG de l’ONU souhaite un dialogue « inclusif »

A travers son porte-parole, Stéphane Dujarric, Antonio Guterres a réagi à l’annonce de Paul Biya.

Antonio Guterres, a indiqué son porte-parole, «se réjouit de l’annonce faite aujourd’hui par le Président Paul Biya sur le lancement d’un processus de dialogue national au Cameroun».

Dialogue inclusif

Le patron de l’ONU «encourage le gouvernement camerounais à veiller à ce que le processus soit inclusif et réponde aux défis auxquels le pays est confronté. Il appelle toutes les parties prenantes camerounaises, y compris la diaspora, à participer à cet effort».

Le Chef de l’Etat a annoncé la mise sur pied d’un grand dialogue national. Il sera présidé par le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, afin de trouver une solution durable à la crise anglophone.

Participation de tous

Paul Biya a promis dans son message que ces assises nationales réuniront «une palette diverse de personnalités: parlementaires, hommes politiques, leaders d’opinion, intellectuels, opérateurs économiques, autorités traditionnelles, autorités religieuses, membres de la diaspora, etc. Seront également invités des représentants des Forces de défense et de sécurité, des groupes armés et des victimes», a-t-il dit.

Le SG de l’ONU réitère la disponibilité des Nations Unies à apporter son soutien au processus de dialogue.