camernews-cemac

Des concertations pour une candidature unique de la Cemac au poste de directeur Afrique du FMI

Des concertations pour une candidature unique de la Cemac au poste de directeur Afrique du FMI

Le poste du département Afrique du Fonds monétaire international (FMI) intéresse au plus haut point l’Union des Etats de l’Afrique centrale (Ueac).

A cet effet, l’institution sous-régionale vient d’engager les Etats de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) à se concerter pour la présentation d’une candidature unique à ce poste au FMI, revenant de plein droit à l’Afrique centrale.

Actuellement, la directrice, Département Afrique s’appelle Antoinette Monsio Sayeh. Sa biographie indique qu’elle a pris ses fonctions au sein de l’institution internationale en juillet 2008. En tant que ministre des Finances du Libéria (de janvier 2006 à juin 2008), elle a piloté l’apurement des arriérés accumulés de longue date par son pays pour ce qui est la dette multilatérale. Au point où cet Etat a atteint le point de décision au titre de l’initiative pour les Pays Pauvres Très Endettés.

L’Ueac est aussi favorable pour une candidature unique dans une autre institution toute aussi prestigieuse : la direction générale de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna). L’Ueac propose aux pays de la Cemac (Tchad, Gabon Cameroun, Congo, Guinée équatoriale, Centrafrique) d’entreprendre des consultations diplomatiques bilatérales en vue d’une seule candidature à cette fonction.

 

camernews-cemac

camernews-cemac