camernews-route

Départ en vacances: Les stratégies des agences de voyages pour limiter les accidents de la route

Départ en vacances: Les stratégies des agences de voyages pour limiter les accidents de la route

En cette période de grande affluence, compagnies de transport et autorités régaliennes multiplient les stratégies afin de réduire les accidents de la circulation.

Un reportage de nos confrères de Cameroon Tribune dans une des grandes compagnies de transport interurbain opérant exclusivement sur l’axe Yaoundé-Douala dévoile les moyens mis en œuvre pour assurer des voyages en toute quiétude.

Alors que le lieu grouille de voyageurs et que le personnel s’emploie à gérer l’important flux de vacanciers, le responsable a le cœur à l’ouvrage. Ses yeux sont fixés sur un ordinateur. Sur l’écran, l’on aperçoit une douzaine de véhicules miniaturisés alignés, leurs numéros et plaques minéralogiques bien en vue.

«Ces petites voitures que vous voyez affichées représentent tous nos bus en circulation dans les deux sens sur cet axe. C’est le système de GPS que nous avons disposé dans tous nos cars. Ceci, afin de réduire le risque d’accident, limiter l’excès de vitesse et le chevauchement de la ligne continue», explique le responsable.

Pour éviter les drames, apprend-on, les compagnies multiplient des stratégies. Avec, en première ligne, l’identification des passagers. Ceux ne disposant pas de la carte nationale d’identité sont d’office rayés de la liste. «Il y va de la sécurité des autres passagers», lance un responsable, intransigeants sur la question.

L’entretien des véhicules et le respect de la visite technique ne sont pas en reste. Tout comme des numéros de téléphone sont placardés dans les véhicules, afin de permettre aux passagers de dénoncer tout désagrément. Le chauffeur étant la cheville ouvrière, une salle avec des lits a été aménagée pour leur repos. La programmation des conducteurs des bus a également subi des modifications. Il est désormais prévu deux voyages par jour seulement.

De même, la sensibilisation des conducteurs sur les règles du Code de la route, ainsi que sur le respect de la limitation de vitesse est de mise. «Des caméras de surveillance sont également installées dans les véhicules et reliées à nos postes de travail. Ceci nous permet de voir le fonctionnement de tout véhicule. Cela ne concerne pas uniquement le chauffeur. Mais aussi les autres passagers parce qu’ils peuvent créer des émeutes ou des bagarres dans le véhicule», confie un chef d’agence de voyages.

A la Gendarmerie nationale, on fait savoir que des postes de contrôle ont été renforcés sur plusieurs axes routiers. Avec près de 1200 morts enregistrés sur nos axes routiers l’année dernière, environ 4 235 blessés à l’occasion des 2 895 accidents enregistrés par la Gendarmerie nationale, toutes ces précautions n’ont rien de superflu.

Selon le Colonel Henri Tchinda Mbouzikeu, Chef de service emploi et structures à la Gendarmerie nationale, les périodes de départ et de retour en vacances sont habituellement  ciblées pour organiser des opérations de grande envergure afin de lutter contre l’insécurité routière.

«Il s’agit notamment de couvrir le plus grand nombre d’axes routiers dans le cadre de notre campagne baptisée depuis juin 2011: «Campagne de contrôle-surveillance-répression» des infractions à la circulation routière. Sous la supervision du secrétaire d’État à la Défense, Jean Baptiste Bokam. Ce qui a permis à la Gendarmerie nationale, depuis son lancement, d’infléchir de façon considérable la courbe des accidents de la circulation. Nous en sommes actuellement par rapport aux données de 2011, à 20% de réduction du nombre d’accidents et à 25% d’infléchissement de la courbe des morts», explique-t-il.

camernews-route

camernews-route