camernews-mairie

Décentralisation: Près de 500 maires boudent les salaires de l’Etat

Décentralisation: Près de 500 maires boudent les salaires de l’Etat

Dans un communiqué, René Emmanuel Sadi, le ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation les somme de déposer leur dossier de prise en solde avant la fin du mois de février 2017.

C’est le 16 septembre 2015 que le Président de la République Paul Biya a signé un texte fixant les modalités de rémunération des délégués du gouvernement, des maires et de leurs adjoints au Cameroun. Depuis cette date, un groupe de travail chargé du suivi de ce dossier a été mis en place le 17 mai 2016. Composé des représentants du ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MINATD), du Ministère des Finances (MINIFI) et du Fonds Spécial d’Equipement et d’Intervention Intercommunale (FEICOM). Selon les informations tirées des dernières assises du Conseil National de la Décentralisation tenue le 28 décembre à Yaoundé, une enveloppe de 5 milliards FCFA servira au paiement des salaires de 1 305 magistrats municipaux.

Selon Le Quotidien de l’Economie paru le 27 janvier 2017, les estimations budgétaires projetées au titre du premier trimestre 2017 indiquent une enveloppe budgétaire de 423,3 millions FCFA pour un net à percevoir de 390,25 millions FCFA. Cette enveloppe représentera sans doute la charge mensuelle. Tout calcul fait, la moyenne mensuelle pour un magistrat municipal est de près de 324 367 FCFA. Ce qui correspond à une prévision annuelle d’un peu plus de 5,07 milliards FCFA.

Le MINATD, indique le quotidien, avait déjà validé 781 dossiers relatifs au traitement salarial des magistrats municipaux. 542 dossiers restaient donc en attente pour compléter la liste des 1 305 élus locaux en attente de prise en solde. Dans le communiqué final sanctionnant la seconde session du Conseil national de la décentralisation du 28 décembre 2016, l’on peut lire que «concernant spécifiquement les ressources financières destinées aux magistrats municipaux, le MINFI a indiqué qu’un engagement de 3 milliards FCFA au profit du FEICOM est en cours de traitement pour le paiement».

«Selon le texte du 16 septembre 2015, le revenu brut des magistrats municipaux est composé: d’un salaire mensuel, d’une indemnité de fonctions, une indemnité de représentations et autres avantages. Ces avantages sont fonction du niveau des Collectivités territoriales décentralisées (CTD). Suivant les extrapolations faites du décret du 16 septembre 2015 qui rompt avec les dispositions du décret du 13 avril 1981 fixant les indemnités et avantages accordés aux magistrats municipaux, un maire de la classe 1 avec un compte administratif de 5 milliards FCFA minimum ne gagnera pas moins de 1, 3 millions FCFA par mois : salaire, indemnités, frais de téléphone, eau, électricité et d’entretien de logement compris. Celui de la classe 2 avec un compte administratif oscillant entre 1 et 5 milliards FCFA aura droit à 1 075 000 FCFA tandis qu’un élu local de la classe 3 aura 850 000 FCFA avec un compte administratif de 250 millions FCFA à un milliard FCFA», explique le journal.

Le gouvernement annonce le début du paiement des salaires des maires à la fin du premier trimestre 2017.

camernews-mairie

camernews-mairie