Culture : le jeu de Songoh

Hey la famille, et si on jouait un peu ? Pas les jeux high-tech qu’on connaît tous là hein ! Cette fois ci, on retourne au letch, précisément chez les Beti*, pour une partie de Songo.

Pour les non-initiés, le Songo Ewondo de son nom originel est un jeu traditionnel béti qui appartient à la classe des jeux de semailles. Autrefois, il sous-tendait une façon religieuse et mystique de vivre la vie et distillait auprès des joueurs et de la société une philosophie existentielle particulière.

De nos jours, il est considéré comme un jeu passionnant et captivant, qui parfois retient les joueurs toute la journée. Ils oublient de manger tant qu’ils n’ont pas pris leur revanche sur leur adversaire, qui tiendra à les battre en retour ; d’ailleurs, les femmes n’aiment pas voir leur mari s’y adonner. Le plaisir est amplifié par les joutes oratoires et les répliques des adversaires. Les proverbes coulent en fonction de la situation du jeu. Moqueries, taquineries, plaisanteries, encouragements, chaque situation a son proverbe et sa réplique proverbiale.

De manière plus concrète, c’est un jeu qui se joue à deux. On divise en deux (2) parties égales une tige de bambou, de palme ou de raphia d’une longueur d’un mètre. On obtient ainsi deux territoires, le territoire nord et le territoire sud. Les deux territoires représentent les camps respectifs des deux joueurs. Chaque camp est constitué d’une rangée de sept (7) cases/trous. Au début de la partie, chaque case dispose de 5 pions/grains et le but du jeu est d’en accumuler le plus grand nombre possible pour remporter la partie.

Aujourd’hui, nous vous proposons de nous retrouver autour de la table de songo du Mouvement Nkul Beti. Il vous suffit pour cela de vous connecter sur http://www.songoh-connecting.com/ et le tour est joué – ou presque.

Bien sûr, pour une bonne partie de Songo, il faut du soleil, des amis et du bon vin de palme. Mais bon, on ne peut pas tout avoir dans la vie. Par contre, et je vous beg* à genoux, que la personne qui a le vin de palme donne aussi pour moi 😉

Ps : le site est en phase test et a besoin de la bonne volonté de tous pour mener à bien son objectif. Ainsi, ceux qui souhaitent contribuer à son développement sont invités à se rendre ici (http://www.mouvement-nkul-beti.com/donate.php). Merci

Traduction :

Beti = peuple du Centre/Sud du Cameroun, de Guinée Equatoriale, du Gabon et du nord-ouest de la République Démocratique du Congo. Encore appelé Ekang ou Fang

Beg = supplier