Crtv – Affaire du faux gouvernement Français: Serge Atangana Bisso sur la sellette

Dans une interview publiée chez nos confrères de « 237 The Mag », Adèle Mballa fait une relation chronologique des évènements.

L’ancienne présentatrice du journal télévisée  accuse formellement son « Proof Reader » d’être à l’origine de la bourde qui lui a valu une suspension d’antenne.
Ecartée de la présentation du 20 h 30 minutes  après le scandale du faux gouvernement Français, la directrice de l’information à la Crtv Télé, Adèle Mballa Atangana est récemment  sortie de son mutisme, pour donner sa version des faits. Morceaux choisis : «  Le journal est achevé depuis une vingtaine de minutes environ. Je suis dans mon bureau, examinant les dossiers en instance contenus dans le parapheur. C’est alors que je reçois un coup de fil de Charles Ndongo, Directeur général, qui m’informe du caractère erroné de l’information diffusée. Je lui fais sommairement le point sur ce qui s’est passé. Je lui transmets en même temps, une copie de la note manuscrite.  A la fin de notre entretien téléphonique, je reçois un SMS de Serge

Atangana Bisso. Il confirme l’erreur s’excusant d’avoir été fourvoyé  par les supputations qui circulaient sur les réseaux sociaux. L’incident s’était malheureusement déjà produit. Il n’était plus possible de la corriger. »
Et plus loin, l’intéressée revient sur les faits de cette journée fatidique du lundi 15 mai 2017. Flash back 17 heures. « J’arrive comme tous les jours à la même heure en salle de rédaction pour la préparation du 20 heures 30 minutes. Le conducteur du journal est validé, les éléments à diffuser sont prêts. Je récupère les chapeaux des différents reportages, selon mes habitudes, je les récris entièrement de ma propre main, mot après mot. 20 heures 10 minutes, j’achève la rédaction du journal. Je quitte la salle de rédaction pour me rendre à la salle de rédaction pour me rendre à la cabine de maquillage. Je suis rattrapée en chemin par Serge Atangana Bisso. Il remplit les fonctions de Proof Reader, seul habilitée à accompagner le présentateur. C’est lui m’informe verbalement   de la formation du gouvernement d’Edouard Philippe premier ministre français. Comme directeur de l’information, je m’interroge sur la source de cette information de dernière minute,  hors menu. « Je la tiens de TF1 » me répond t-il. Je me sens alors rassurée. 20 h 50 min. Le journal a commencé depuis plus d’une vingtaine de minutes. On s’achemine vers la fin. Je reçois soudainement sur le plateau, une note du proof Reader. Il s’agit de la composition du nouveau gouvernement formé par Edouard Philippe. La note qui ne figure pas dans le conducteur initial est rédigé à la main. Je la lis en l’état, tel que je la reçois, sans rien omettre du contenu. Je découvre la composition dudit gouvernement en même temps que je livre l’information aux téléspectateurs ».