camernews-camp

Crise humanitaire: 12 000 réfugiés nigérians en difficulté au camp de Minawao

Crise humanitaire: 12 000 réfugiés nigérians en difficulté au camp de Minawao

Le HCR a besoin de plus de terrain et d’une plus grande aide alimentaire.

C’est L’Œil du Sahel paru le 5 juin 2017 qui tire la sonnette d’alerte. Le journal renseigne que 12 000 réfugiés nigérians, vivant au camp de Minawao à environ 70 km de Maroua, sont en souffrance. C’est pour cette raison, apprend-on, que de plus en plus de ressortissants nigérians décident de rentrer de leur pays.

Selon Babar Baloch, porte-parole du Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR), « il existe un besoin urgent de terrain supplémentaire pour plus d’abris et d’autres installations sur le site IDP ». La population totale dudit camp, faut-il le rappeler, se situe à près de 57 000 âmes.

« Les gens doivent dormir à côté de leurs quelques possessions en plein air. En l’absence du pétrole lampant, beaucoup sont en plastique brûlant. L’assainissement est également un problème majeur, car ce qui est disponible ne peut pas servir le nombre de personnes sur le site. Il y a peu de séparation entre les zones de lavages des vêtements et des ablutions. Avec peu ou pas de système de drainage aux points de collecte d’eau, et à la saison des pluies entrantes, le risque des maladies d’origine hydrique est grand », déplore le porte-parole du HCR.

Pour faire face à la situation, le HCR et ses partenaires s’emploient à construire des abris d’urgence. Environ 1500 habitations de ce type sont en construction en ce moment. Babar Baloch note par ailleurs que « l’aide alimentaire est un besoin urgent et nous appelons les autres partenaires humanitaires à proposer une expertise et une aide supplémentaire ».

camernews-camp

camernews-camp