camernews-laurent

Crise anglophone: Pourquoi Laurent Esso a-t-il ete écarté du Comité ad hoc par le Premier Ministre Philémon Yang ?

Crise anglophone: Pourquoi Laurent Esso a-t-il ete écarté du Comité ad hoc par le Premier Ministre Philémon Yang ?

Le Premier Ministre Philémon Yang vient de créer un cadre de discussion pour apporter des solutions aux memoranda des avocats anglophones. Laurent Esso, le ministre de la Justice, est écarté du comité ad hoc.

Jeudi 22 décembre 2016, le Premier Ministre Philémon Yang a pris un arrêté portant création, organisation et fonctionnement d’un comité ad hoc chargé d’examiner et proposer des solutions aux préoccupations relatives au fonctionnement de la Justice au Cameroun. Par cet arrêté, Jean Pièrre Fogui, Ministre délégué auprès du ministre de la Justice, est nommé Président dudit comité.

Si l’on en croit le journal Kalara paru le 27 décembre 2016, la création de ce cadre de discussion est le résultat de nombreuses tractations. Le comité fait suite aux négociations entamées le 27 et 28 novembre 2016 par le Premier Ministre Philémon Yang, avec les avocats grévistes de la partie anglophone du pays. Ceci, à la suite d’une «rupture totale de dialogue entre le ministre d’État en charge de la Justice, Laurent Esso, et les ténors des avocats en grève. Ces derniers avaient indiqué dans un communiqué, ne plus supporter les attitudes du ministre de la Justice, qualifiés de «condescendantes» et de méprisantes», révèle le journal.

Les avocats grévistes ont indiqué qu’ils n’accepteraient plus discuter avec Laurent Esso. Pour le journal, cette mise à l’écart est un désaveu du Garde des Sceaux, l’un des plus anciens, mais aussi l’un des plus influents piliers du «système Biya».

C’est depuis plusieurs mois que l’ensemble des avocats installés dans les Régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest observent un arrêt de travail. En mai 2015 déjà, souligne Kalara, les avocats aveint rendu public un mémorandum faisant part de leur mal-être. Ils donnaient alors six mois au «pouvoir de Yaoundé» pour trouver des solutions aux problèmes soulevés. C’est l’absence de réponse satisfaisante (ou l’absence totale de réponse), qui est à l’origine du mouvement d’humeur lancé depuis le mois d’octobre 2016.

La coordination des travaux du comité mis en place par Philémon Yang bénéficie d’un secrétariat technique placé sous la gestion du Procureur Général près la Cour d’appel du Sud-Ouest. Ce cadre de discussion a pour but de sortir les juridictions des deux Régions anglophones du blocage de leur fonctionnement, engendré par le mot de grève lancé avec succès par quatre associations des avocats anglophones basés dans les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

camernews-laurent

camernews-laurent