camernews-coton

Coton Sport : MINKREO BIRWE Privé des médias

Coton Sport : MINKREO BIRWE Privé des médias

Réduit au silence, l’entraineur de Coton Sport n’est plus autoriser à s’exprimer aux médias.

« Le coach Birwé n’a pas l’autorisation de parler aux médias pour l’instant ». C’est sur ce ton ferme qu’Adamou Salihou, le responsable en charge de la communication de Sodecoton et de son équipe Coton Sport, s’est adressé aux journalistes cet après-midi après le match entre Coton Sport et Lion Blessé de Fotouni.

Si le Celcom de Coton Sport n’a pas voulu expliquer clairement les raisons de ce qui apparait vraisemblablement comme étant une punition, tout laisse croire que ce sont les propos tenu par le coach Minkreo Birwé il y a quelques jours dans les médias qui serait à l’origine. En effet, interviewé par les confrères du site camfoot sur la contreperformance de Coton en phase de groupes de la ligue des champions, le technicien avait déclaré que « cette contre-performance est la conséquence non seulement d’un mauvais recrutement des joueurs, mais aussi d’un problème de formation qui se pose au niveau local ».

Minkreo Birwé qui a pris les rênes de Coton Sport à une semaine du lancement du championnat n’a dont pas été associé au recrutement de l’effectif dont l’encadrement lui a été confié après le limogeage du coach Souleymanou Aboubakar, recruté pourtant par les dirigeants de Coton Sport après le départ de Lionel Emmanuel Soccoia.  Ce mauvais casting serait donc à l’origine de la mauvaise prestation des Cotonculteurs selon l’entraîneur principal des vert et blanc du septentrion qui n’avait pas également manqué l’occasion de s’adresser aux dirigeants de Coton Sport à qui il a demandé de « mettre beaucoup plus l’accent au niveau de la formation ».

Et visiblement cette sortie du coach Birwé a irrité au plus haut point les dirigeants de Coton Sport qui savent pourtant que l’entraineur a raison puisque la qualité du recrutement de Coton Sport cette saison a fait couler beaucoup d’encre au sein même des supporters du club de Garoua. Et d’après un proche du staff administratif de Coton, « Birwé dans cette interview s’adressait surtout à son patron Mabirobé Gabriel car c’est lui en sa qualité de président qui a recruté des joueurs tels que Alingar Abdoulaye, Allafi Essai Mayakon, Mbarga Manga Cédric ou encore Kaou Fabril et le coach Aboubakar était venu trouver que le recrutement avait déjà été fait donc il n’a que préparé les joueurs avant la prise de fonction de Birwé.»

Alors que certains clubs incitent leurs entraineurs et les joueurs à parler, cette décision ridicule de Coton Sport de museler son entraineur est plus que surprenante.

Par Ebah Essongue Shabba

 

camernews-coton

camernews-coton