Construction de trois forages à Elig-Mfomo

Cette localité vient de bénéficier de la construction de trois forages dans le cadre du Bip 2014.

La construction des forages dans l’arrondissement d’Elig-Mfomo vient d’apporter un nouveau souffle de vie aux populations de cette localité, habituées à parcourir des kilomètres à la recherche de l’eau potable. Soucieux des difficultés auxquelles font face les populations de sa localité, l’équipe qui siège à la tête de l’exécutif de la commune de cet arrondissement à trouver une solution appropriée aux besoins de ses populations en dotant la localité de trois nouveaux points d’eaux, parmi lesquels le point d’eaux de l’école catholique Saint Thomas D’Aquin d’Elig-Mfomo et ceux des villages Niga et Nkolbikok, dans la même localité.
La construction de ces forages intervient dans le cadre de la passation des marchés publics du Bip 2014 dans le département de la Lekié pour approvisionner les populations en eaux potables. Les travaux n’ayant pas été exécutés par l’entreprise soumissionnaire, Stanislas Ayissi, le maire de la localité, soucieux du bien-être de ses

populations a entrepris de démarches pour trouver de nouveaux partenaires susceptibles de réaliser les travaux. « Nous nous sommes lancés dans les négociations à la recherche des partenaires pour satisfaire les besoins de nos populations en eaux potable», explique le maire de l’arrondissement.
Pour la réalisation de cet important ouvrage, la satisfaction est partagée des donateurs aux bénéficiaires surtout que les sites choisie ne relèvent pas de l’effet du hasard. « Nous sommes satisfaits du travail abattu par l’équipe qui siège à la tête de la commune. L’infrastructure que nous venons de recevoir est d’une grande importance pour les populations de notre arrondissement, surtout que les sites choisis sont stratégiques », souligne Joseph Ada, enseignant à l’école catholique Saint Thomas D’Aquin de la localité.
Outre la réalisation de ces infrastructures, la commune d’Elig-Mfomo a pour cheval de bataille le développement de son arrondissement à travers la réalisation de plusieurs points d’eau en milieu rural, soit 24 forages à réhabiliter dans les 14 villages que compte la localité. Comme autre projet en ligne de mire, la commune envisage mettre sur pied un plan d’urbanisation. Car « après l’étape des points d’eaux, suivra l’électrification rurale. L’enjeu principal est hisser la commune au même rang que celle des grandes villes », lance le maire de la localité.