camernews

Comment j’ai été Broyé par le système administratif Camerounais à travers ses administrés qui sont des tueurs de porteurs de projets et leurs projets

Comment j’ai été Broyé par le système administratif Camerounais à travers ses administrés qui sont des tueurs de porteurs de projets et leurs projets

Moi,  Monsieur SACHOU Olivier, jeune camerounais résident à l’étranger, je suis retourné au pays 10 ans plus tard, à la suite de l’appel du Président de la République S.E. Paul BIYA à la diaspora camerounaise, à dessein de l’accompagner dans ses projets sur les grandes réalisations. Je me suis donc  retrouvé dans ma terre natale qui est le Cameroun, afin d’apporter ma modeste contribution dans sa marche vers l’émergence à l’horizon 2035.

J’ai été broyé par le système administratif camerounais à travers ses administrés à un niveau que vous ne pouvez imaginer. Ayant suivi le Ministre des PME et de l’Artisanat réagir contre le rapport doing business de la Banque Mondiale à la télévision, j’ai eu comme l’impression que le fait que nous ne dénonçons pas ouvertement, amène nos responsables à croire que tout va bien et c’est la raison pour laquelle j’ai décidé de dénoncer à travers les médias ces comportements qui découragent les camerounais de la diaspora à rentrer investir au Cameroun  et de créer un site internet dont voici l’adresse : www.s-olivier.info sur lequel je présenterai ce dont j’ai été victime depuis mon retour au Cameroun en 2012 dans des Ministères et autres.

Dans ma première requête au Président de la République Son excellence Paul BIYA, j’avais dit que toute ma famille et moi faisons des sacrifices énormes et qu’actuellement, je ne suis pas encore normalement installé car ce n’est pas facile après 10 année hors du pays, vu qu’il faut tout recommencer. Et que j’avais porté l’accent sur la mise sur pied de mes projets. Et je demandai d’imaginer ce que je peux ressentir face à ce genre d’abus et de mépris.

J’avais dit à Monsieur le Coordonateur National du PIAASI dans ma correspondance du 02 Juillet 2015 qu’il ne peut pas imaginer puisqu’il m’avait dit qu’il comprend ce que ça fait lorsque vous allez vous battre et revenir avec vos projets et que l’on vous traite de cette façon et que je l’invitais à venir lui même ou déléguer son chauffeur voir dans quelles conditions je vis en ce moment avec ma femme et mes quatre enfants, qu’il veut que je me fâche comme les autres Africains qui vont mourir dans la mediterranée parce qu’ils ont été deçus dans leurs pays? Malheureusement il a préféré mentir comme un enfant comme quoi il m’avait clairement dit qu’il ne pouvait  donner suite à ce dossier et que je n’ai qu’à aller mourir avec ma famille.

J’avais prevenu dans ma première requête au Président de la République Son excellence Paul BIYA que je ne ferais pas comme certains de nos compatriotes qui sont revenus au Cameroun avec leurs projets et qu’ils ont été soit détournés, freinés au point où ils sont repartis en jurant de ne plus jamais remettre les pieds au Cameroun. Que moi ce ne sera pas le cas et que je me ferais entendre même jusqu’au bout du Monde et que je suis déterminé à me faire entendre quelque soit le prix car les sacrifices consentis, et que je continue, nul ne peut l’imaginer, que je ne pourrai raconter dans cette requête car il me faudra des dizaines de pages pour cela.

Aujourd’hui, j’ai été broyé avec mes projets jusqu’a la fermeture de mon agence touristique que j’avais créée. Alors tant que je ne me ferais pas retablir dans mes droits, jusqu’à la relance de mon agence et de mes projets, je reponds déjà à tout ceux qui me demanderont de fermer ce site internet soit par téléphone ou par n’importe quel moyen que ce soit, d’aller se faire voir ailleurs.

Est ce que ce n’est pas de cette façon que le Président de la République Son excellence Paul BIYA veut être accompagné dans son objectif de faire du Cameroun un pays émergent à l’horizon 2035? je trouve que les mesures doivent être prises pour protéger nos projets contre ce qu’il sait et qu’il dit lui même dans son message à la nation, qu’il sait que nous devons encore faire avec l’inertie, l’incompétence et la malhonnêteté de certains de nos compatriotes.

La preuve de mon engagement sincère à accompagner le Président de la République Son excellence Paul BIYA est que juste à mon retour au cameroun en 2012, j’avais adhéré au RDPC parce que je crois en sa vision pour le Cameroun et pour l’Afrique. D’ailleurs, malgré tout ce que je subis au Cameroun, j’ai le plaisir de faire savoir que ma liste a été élue lors du renouvellement des organes de base du RDPC et je suis Délégué aux affaires économiques et financiers du comité de base de Nkomkana 1A, section du Mfoundi II, 14 ème sous section.

N’est ce pas là une preuve de mon engagement sincère? pourquoi tous ces tracasseries par ces hauts cadres du parti? Alors que le Président de la République Son excellence Paul BIYA a demandé lors de son discours d’anniversaire du parti que : le parti devrait s’ouvrir aux nouvelles générations porteurs de propositions innovantes. Nos propositions sont juste pour les accompagner et non pour prendre leurs places.

RAISONS, OBJECTIFS ET VISIONS DU PORTEUR DE PROJETS
Afin d’atteindre mes objectifs, avant de créer l’agence de tourisme CAMEROUN TOURISME, je me suis rendu dans certains pays d’Afrique de l’ouest question pour moi de voir pourquoi ils attirent assez plus de touristes que nous alors qu’ils n’ont même pas la moitié des potentiels touristiques que possède le Cameroun.

Je ne me suis pas levés un bon matin pour dire que je dois créer une agence touristique, c’est avant tout une passion pour moi et aussi un travail de longue haleine.

Prenons le cas de ma visite à Banfora une ville touristique située à 400 km de Ouagadougou la capitale politique du Burkina Faso lors de son 50ème anniversaire  sur invitation d’un ami burkinabè membre du comité d’organisation.
?
Cette visite s’est faite dans un esprit de curiosité car ma préoccupation était de savoir pourquoi le tourisme est assez développé dans cette région alors qu’elle a si peu de potentialités que le Cameroun. Et aussi afin de voir quelle stratégie adopter pour développer le tourisme camerounais au travers de mon agence touristique.

PHOTOS MARQUANT MA VISITE A BANFORA SITUE A 400 Km DE OUAGADOUGOU LA CAPITALE POLITIQUE DU BURKINA FASO, LORS DU 50ème ANNIVERSAIRE DE CETTE VILLE

L’entrée de la Mairie de BANFORA
La cour de la Mairie de BANFORA dont elle fête son cinquantenaire
A gauche, moi le futur promoteur de CAMEROUN TOURISME
A droite mon ami Burkinabè (membre du comité d’organisation des festivités du cinquantenaire)
Ma chambre d’hôtel payée par le comité d’organisation (tous les invités avaient été logés par ce comité)
Devant ma chambre (très heureux et surpris de voir qu’on peut faire des grandes choses avec un peu d’argent, contrairement à chez moi)
Toujours moi devant ma chambre d’hôtel
Prestation d’un artiste natif de BANFORA bien connu au Cameroun (J’ai un problème j’aime 2 jeunes filles mais je ne sais laquelle choisir, la 1ère est la plus jolie la 2ème la plus gentille entre les 2 mon cœur balance)
Autre prestation d’artiste
???
?
?
?
L’un des sites touristiques visité, guidé par le comité d’organisation. (Lieu qui attire beaucoup de touristes)
Le même site touristique (Lieu qui attire beaucoup de touristes)
Visite guidée sous escorte par des services de sécurité Burkinabè
Moi, avec une bouteille de vin de palme en main (J’avais été une fois de plus surpris de voir qu’un Burkinabè avait réussi à embouteiller le vin de palme)
Moi, toujours avec  ma bouteille de vin de palme en main (A me demander ce que les paysans camerounais pouvaient se faire comme revenus s’ils arrivaient à conserver aussi ce vin que nous avons en quantité au Cameroun et que nous sommes obligé de jeter faute de moyens de  conservation s’il n’est pas vite consommé après 1, 2 ou 3 jours )
Visite de la première école créée par des blancs (Ils habitaient au dessus et la salle de classe était en dessous)
Exposition du savoir faire local (Regardez la qualité de l’embouteillage ont-ils quelque chose à envier au vin venu de l’Europe ?)
Exposition du savoir faire local (Là à gauche le fameux vin de palme, au milieu le vin rouge St Luc et à gauche le whisky à base de petit mil)
?
Exposition du savoir faire local (Le savoir faire Burkinabè en matière de l’artisanat. Mais le Cameroun n’a pas à envier, sauf que nous avons un véritable problème dans la vente de nos objets d’art par nos artisans ce qui fait qu’ils n’arrivent pas à jouir des revenus de leurs œuvres)
Exposition du savoir faire local (C’est dans le souci de permettre aux artisans camerounais de vendre directement leurs objects à travers le monde entier,  que j’ai crée  l’espace commercial virtuel de l’artisanat du Cameroun www.artisanat-du-cameroun.com )

MOTIVATION DE MON  INITIATIVE

Au vu de ce que j’ai vu et constaté, j’ai détecté d’énormes lacunes diverses et variées qui empêchent le développement du tourisme au Cameroun, que ce soit national ou international. Et aussi que les secteurs comme ceux de l’artisanat, la transformation et la promotion des produits locaux encore embryonnaires au Cameroun constituent des éléments indispensables pour le développement de notre tourisme.

Je sais bien, au vu de ce que j’ai découvert au Burkina Faso que le chemin est très long. Mais, je suis sûr et convaincu que nous avons tous les potentialités nécessaires pour y arriver, restait juste la méthode et l’orientation et je l’ai aujourd’hui. Mes premières démarches ont été de me fixer et de mettre en œuvre les objectifs suivants :

  • Faire le site internet de CAMEROUN TOURISME www.camerountourisme.info pour présenter le Cameroun et ses atouts touristiques ;
  • Promouvoir la culture du tourisme aux Camerounais ;
  • Promouvoir la culture du Cameroun ;
  • Permettre aux camerounais de faire du tourisme national à moindre coût ;
  • Représenter le Cameroun en participant ou en prenant des stands d’expositions à des rencontres Mondiales qui réunissent des investisseurs de tous les continents, pour informer, inciter et attirer les investisseurs au Cameroun en présentant les atouts et les batteries de mesures prises par le gouvernement pour l’incitation à l’investissement au Cameroun. Ce qui encouragera forcement les investisseurs à créer des entreprises au Cameroun.
  • Développer d’autres activités dans ce même sens pour promouvoir les produits naturels, produits et transformés au Cameroun par Céleste Distribution www.cedis-cm.com ;
  • Développer L’espace commercial virtuel de l’artisanat du Cameroun (www.artisanat-du-cameroun.com) qui permettra aux artisans camerounais de jouir et vivre pleinement des retombées de leurs œuvres. Car cette plate forme leur permettra d’exposer, de vendre directement leurs œuvres d’arts et d’être en contact direct avec les clients à travers le monde entier. Ce qui augmentera forcement leurs capacités de vente.
  • Créer un maximum d’emplois ce qui permettra de réduire le taux de chômage au Cameroun.

PRESENTATION DE L’AGENCE CAMEROUN TOURISME

L’agence CAMEROUN TOURISME intervient dans les domaines suivants :

  • Réservation et vente des billets d’avion;
  • Réservation d’hôtels;
  • Location de voitures;
  • Organisation de circuits touristiques;
  • Organisation d’excursions et de caravanes nationales;
  • Organisation de conférences, séminaires et loisirs;
  • Assistance aéroportuaire;
  • Conseils et études de rentabilité d’hôtels et sites touristiques;
  • Installation de systèmes de gestion informatique d’hôtel, bar & restaurant;
  • Promotion, information et valorisation des atouts touristiques et d’investissement du Cameroun;
  • Amélioration de la qualité des produits et services touristiques.

Nos différentes formes de tourisme sont les suivantes :

Le tourisme international :

Le Cameroun, situé à la charnière de l’Afrique Occidentale et Orientale et s’étirant du fond du golfe de guinée jusqu’au Lac Tchad,  offre des spécificités touristiques que l’on ne regroupe nulle part ailleurs en Afrique dans un même pays : Relief, climat, faune et flore, peuples et traditions. Le Cameroun regorge de paysages aussi variés que spectaculaires, ce qui place toujours le touriste devant un spectacle merveilleux. Il repose sur une symbiose entre la mer et le désert, des chutes et aires sahariennes, climat modéré au sud et chaleur intensive au nord.


Le tourisme national :

Les premiers consommateurs du tourisme sont les nationaux, c’est la raison pour laquelle CAMEROUN TOURISME offre au camerounais individuellement, en couple, en groupe ou en famille, la possibilité de découvrir leur cher et beau pays le Cameroun à tout moment de l’année. CAMEROUN TOURISME donne aussi la possibilité aux entreprises d’offrir des week-ends de détente ou des congés annuels à leurs personnels. Car, un employé bien épanoui est plus performant, plus rentable ce qui se traduit immanquablement par une rentabilité multilatérale et est un levier efficaces pour une performance accrue.


Tourisme d’affaire :Nous voulons faire découvrir des opportunités d’investissement à l’échelle nationale et internationale et des batteries de mesures prises par le gouvernement pour inciter les entrepreneurs à investir au Cameroun. La ville de Kribi avec son Complexe Industrialo Portuaire en cours de construction en est une illustration.

Présenter la construction du Port en Eau Profonde de Kribi marque le début d’une ère nouvelle dans le développement économique du Cameroun et les grandes villes de Yaoundé la capitale politique du Cameroun et de Douala, ville portuaire, la capitale économique du Cameroun, le principal centre d’affaires et la plus grande ville du pays. Les réserves importantes de ressources naturelles (Le Bois, Le Pétrole, Le Gaz naturel) Les Ressources minérales (Fer, Bauxite, Cobalt, Or, Manganèse, Uranium, Rutile, Cuivre, Diamant)


Le tourisme religieux :

Au Cameroun, l’Etat respecte la liberté de religion, tant en droit que dans la pratique nous comptons faire visiter et partager notre modèle de la diversité religieuse camerounaise à d’autres congrégations religieuses du monde entier.


Excursions sur 1 journée :

A l’heure où le Cameroun est sur la longue route vers l’émergence, le Camerounais doit aimer son pays ; il doit aimer ses concitoyens. Dès que l’Amour est à l’œuvre, il y a service ininterrompu, dans le repos comme dans l’action. Pour avoir l’amour de son pays, il faut le connaître. Alors, CAMEROUN TOURISME propose des excursions de groupe aux écoles, lycées, collèges, universités, centres de formations, entreprises associations, ONG, ministères, et autres. Des circuits d’excursions pour faire découvrir notre chère et beau pays le Cameroun. Assurément, vous ne vous demanderez plus ce que votre pays peut faire pour vous mais, ce que vous pouvez faire pour votre pays.

camernews

camernews