camernews-Didier-Engo

Comité de soutien à Lydienne Yen Eyoum : mise au point du CL2P

Comité de soutien à Lydienne Yen Eyoum : mise au point du CL2P

onsieur le Directeur de publication,

Suite à la publication samedi matin sur votre site de l’article intitulé : « http://camernews.com/michel-thierry-atangana-t-il-lache-lydienne-yen-eyoum/  », je tiens à faire une mise au point notamment par rapport à l’extrait ci-dessous.

« Ce qui fait dire à certains que contrairement à Michel Thierry Atangana qui n’hésitait pas à motiver financièrement certains de ses soutiens »
La libération des prisonniers d’opinion, injustement séquestrés dans le cas d’espèce pendant 17 années, fut la seule et unique motivation (connue et non monnayée) des membres que nous étions du comité de soutien à Thierry Michel Atangana.


Du moins à ma connaissance…
C’est précisément la même qui nous a amené (quelques un-e-s d’entre nous) – après la dissolution de ce comité – à étendre cette cause dans le cadre du Comité de Libération des Prisonniers Politiques Camerounais (CL2P) à toutes les autres victimes de l’arbitraire judiciaire et carcéral au Cameroun, indépendamment de leur nationalité ou de leurs opinions.

Nous n’avons ainsi jamais arrêté de soutenir Me Lydienne Yen Eyoum et notre détermination à la faire sortir de l’enfer de la prison centrale de Kondengui est aujourd’hui renforcée par le jugement inique rendu par le Tribunal Criminel Spécial (TCS) du Cameroun vendredi 26 septembre 2014.
Cela a le mérite d’être précisé à toutes fins utiles!

Joël Didier Engo, Porte-parole du CL2P

 

 

camernews-Didier-Engo

camernews-Didier-Engo