camernews-Armee

COLONEL PAULINE NGASKA, UNE ICÔNE À L’INSPECTION GÉNÉRALE DES ARMÉES

COLONEL PAULINE NGASKA, UNE ICÔNE À L’INSPECTION GÉNÉRALE DES ARMÉES

Elle a été nommée par un décret du président de la République, le 28 février dernier

C’est avec le sourire aux lèvres qu’elle raconte sa nuit de dimanche à lundi dernier, marquée  par une insomnie due à de nombreux coups de fil. «  Le téléphone a commencé à sonner peu après minuit. Des connaissances qui suivaient la lecture des importants textes du chef de l’Etat au Poste national m’informaient d’une nomination, mais personne n’avait retenu la fonction », se souvient le colonel Pauline Ngaska.  Celle qui officiait jusqu’à mercredi comme conseiller matériel auprès du conseiller logistique est devenue après son installation  dans l’après-midi de jeudi inspecteur à l’Inspection générale des armées.

Issue de la promotion « Solidarité Africaine » de l’Ecole militaire interarmées de Yaoundé (EMIA), en 1989, le colonel Pauline Ngaska devient ainsi la première femme dans l’armée à occuper ce poste. Ce n’est pas la première fois qu’elle ouvre la voie aux autres femmes militaires.

Commissaire des armées, elle est la toute première femme, à obtenir en 1998  le Brevet de l’enseignement militaire supérieur du second degré (BEMS) à l’Enseignement militaire supérieur scientifique et technique de Paris en France. Et alors qu’elle participe comme observateur militaire à la mission des Nations unies en république Démocratique du Congo (Monuc) en 2004, elle est nommée directeur du Commissariat interarmées (DIRCIA). Poste qu’elle occupe  jusqu’en 2010. Elle est  alors la toute première femme  qui occupe la fonction de directeur d’administration centrale au ministère de la Défense.

Le colonel Pauline Ngaska épouse Heumou prépare actuellement une thèse de doctorat en administration des entreprises à l’université de Poitiers en France. A 54 ans (née le 22 juin 1961), Pauline Ngaska est la plus ancienne des femmes colonels dans l’armée de terre.

 

camernews-Armee

camernews-Armee