Cinq tonnes de poulets congelés divisent les autorités à EBOLOWA

En provenance illicite de la Guinée Equatoriale, la cargaison avait été saisie par la police, la gendarmerie et les services vétérinaires du chef-lieu de la région du Sud. A quelles fins ?
L’importation du poulet congelé est interdite au Cameroun. Mais des malins réussissent à la faire entrer via le Gabon et la Guinée Equatoriale. En 2014 dans le département de la vallée du Ntem, plus de 500 cartons de poulets congelés furent saisis par les éléments de la compagnie de gendarmerie d’Ambam. Cette marchandise avait été jetée dans les eaux du fleuve Ntem par Ma’an. Spectacle ahurissant, des populations avaient plongé dans le fleuve pour récupérer quelques cartons de viande.

A Ebolowa la semaine dernière, un container avait été saisi avoisinnant 5 tonnes de poulets congelés. Pendant que les populations de la ville d’Ebolowa croyaient à une destruction de cette viande, les autorités de la capitale régionale du Sud ont stockés cette marchandise dans les entrepôts de l’entreprise Congelcam.

Trafic

Si le poulet congelé saisi n’est pas autorisé à la consommation, il doit être détruit en public. Si le propriétaire de la marchandise saisie n’a pas présenté les papiers l’autorisant à importer du poulet, il devrait être présenté à la justice. Mais de ces deux alternatives aucune n’est à l’ordre du jour au sujet de la volaille gardée à Congelcam. D’autres sources évoquent une mafia des autorités de la ville d’Ebolowa qui se partageraient déjà ce gigantesque butin jusqu’à le vendre nuitamment à Mengong, Biwong Bané, Mvangane et Mbalmayo.

Certains agents commerciaux et employés de Congelcam à Ebolowa auraient vendu la mèche constatant les cartons de poulets qui s’évaporent dans la nature sans qu’ils ne profitent eux aussi de quoi que ce soit. La corruption au Cameroun a atteint un seuil inquiétant même quand la santé des populations est en jeu.