camernews-issa

Catastrophe ferroviaire d’Eséka/Issa Tchiroma (Porte-parole du Gouvernement): «La mobilisation du gouvernement a été immédiate»

Catastrophe ferroviaire d’Eséka/Issa Tchiroma (Porte-parole du Gouvernement): «La mobilisation du gouvernement a été immédiate»

Le Ministre de la Communication a donné un point de presse à ce sujet ce 25 octobre 2016

Le Gouvernement doit être félicité pour la gestion de l’accident ferroviaire d’Eséka (officiellement, 76 morts et 599 blessés). Comme le Président de la République, le Ministre de la Communication affirme que les ministres ont promptement réagi à la suite de ce drame qui est le plus grave accident ferroviaire de l’histoire du Cameroun.

Revenu au pays le 23 octobre 2016, soit 48 heures après le drame, Paul Biya a salué la réaction du Gouvernement. «Je dois souligner que la réaction du Gouvernement m’a parue assez positive… tous les autres services qui ont œuvré: ministères des Transports et Travaux Publics pour transporter, fouiller et faire en sorte qu’on ait une vue claire de l’étendue de la catastrophe», a déclaré le Chef de l’Etat.

S’il n’a pas employé les mêmes expressions, le Ministre de la Communication n’a pas moins loué la réaction de ses collègues du gouvernement. Issa Tchiroma a convoqué la presse mardi soir pour communiquer sur les mesures prises par le gouvernement après l’effondrement du pont à Manyaï sur la route Douala-Yaoundé et le déraillement du train à Eséka.

«S’agissant du drame survenu à la suite de l’accident de train d’Eséka, la mobilisation gouvernementale a été tout aussi immédiate. Sur très hautes instructions du Président de la République, le Premier Ministre a tout de suite convoqué une réunion d’urgence, suivi de la mise en place d’une cellule de crise», a indiqué le porte-parole du gouvernement.

Le Ministre de la Communication a ainsi rappelé qu’une délégation ministérielle (Santé Publique, Transports, Administration territoriale et Décentralisation, Secrétaire d’Etat à la Défense chargé de la gendarmerie) «s’est rendue sur les lieux du drame afin d’évaluer la situation et préconiser les premières mesures en terme de prise en charge des victimes et de réconfort des familles affligées», a ajouté le MINCOM.

Poursuivant dans ses explications, Issa Tchiroma a souligné que «le Ministre délégué à la Président chargé de la Défense a déployé d’importants moyens en personnels, matériels et équipements divers sur les lieux de l’accident, en même temps que des dispositions ont été prises pour le maintien de l’ordre avec l’installation d’un polygone de sécurité afin de faciliter le travail de secours, préserver les traces et les indices pour les besoins d’enquêtes intérieures, prévenir des vols et autres pillages, assurer le bon ordre sur les lieux, et réguler la circulation pour éviter d’autres accidents. Le Ministère de la Défense a également mis à disposition, des vecteurs aériens pour le déplacement des hautes autorités commises à la coordination des opérations sur le terrain, des personnels médicaux avec leurs matériels d’usage ainsi que les sapeurs-pompiers. Le 21è régiment du génie militaire a également été déployé avec tous les moyens d’intervention opérationnelle lourds notamment les grues et les matériels de désincarcération. Les unités de la garnison militaire de Douala, Edéa, Yaoundé ont été mises en œuvre avec leurs moyens de transport pour faciliter les évacuations des blessés aptes à voyager à bord de véhicules».

Concernant le secteur de la Santé publique, le porte-parole du gouvernement a relevé que ce ministère a assuré la coordination de l’action opérationnelle. «La prise en charge des patients a débuté par l’hôpital de district d’Eséka, puis s’est étendue à trois autres formations sanitaires: Mère Thérèse, Miséricorde et le Centre de santé urbain sous l’encadrement à distance du délégué régional de la Santé Publique du Centre. Vers 15h ce vendredi (21 octobre NDLR), une équipe multidisciplinaire de 25 personnels de santé, médecins, urgentistes et infirmiers avec ambulances médicalisées et médicaments venant de l’hôpital d’Edéa et de l’hôpital de Pouma est arrivée sur les lieux et a renforcé la prise en charge par une organisation du tri des blessés et l’engagement des opérations chirurgicales d’urgence. A 16h30, un renfort plus soutenu est venu de Douala avec des sapeurs-pompiers et Cameroon Assistance (formation privée requise par CAMRAIL). Aux environs de 17h30 ce même vendredi, une équipe de personnels de santé, composée de chirurgiens-médecins, de réanimateurs et d’anesthésistes, munie de médicaments et de dispositifs médicaux de traumatologie s’est installée sur les lieux du drame» a-t-il indiqué.

Cette sortie du MINCOM veut sans doute faire taire les critiques de l’opinion contre le gouvernement, qui de son avis, n’aurait pas réagi de manière efficace.

camernews-issa

camernews-issa