camernews-caf

CAN 2019: Le stade d’Olembe sera livré en septembre 2018

CAN 2019: Le stade d’Olembe sera livré en septembre 2018

L’assurance a été donnée le 17 juillet 2017 à Yaoundé par Marc Debandt, le directeur du projet de construction de l’infrastructure.

Dans une interview accordée au Quotidien de l’Economie paru ce 18 juillet 2017, Marc Debandt, le directeur du projet de construction du Stade d’Olembe est revenu sur l’état d’avancement des travaux de construction de l’infrastructure. A 17 mois de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019, le taux d’avancement des travaux est estimé à 10%. Malgré ce taux inquiétant, le maître d’ouvrage se veut rassurant. «Il y a beaucoup d’activités qui se font en Italie donc malheureusement ne se voient pas ici. Les gens doivent avoir confiance, un peu de patiente. Les premières preuves visibles pour qu’il n’y ait plus de doutes vont arriver au port de Kribi au mois de septembre. Et là, vous allez voir que chaque fois que les éléments arrivent, ça va donner une situation différente très vite». A-t-il alors déclaré.

A l’en croire, une bonne partie de l’infrastructure accostera au port de Kribi, même si celui-ci n’est pas encore ouvert pour les navires commerciaux. Selon. Marc Debandt, les dates intermédiaires ne sont pas les dates de livraison. «C’est juste pour vous donner des idées, pour vous faire voir vous-mêmes que nous sommes sur le planning. Donc, les fondations du stade vont finir autour de la fin d’année et là on va faire le montage des structures. Ça va commencer au mois d’octobre jusqu’en mars. Après, il y a les toitures qui vont commencer au début de l’année et vont durer jusqu’en juillet. Et à partir de ce moment-là, déjà au début de l’année mais en différentes phases, il y a la finition et l’installation des infrastructures mécaniques qui vont durer jusqu’à la fin de 2018. Mais, les choses prioritaires seront prêtes pour la dernière inspection de la CAF», assure-t-il.

Marc Debandt est d’avis que même si le taux d’avancement des travaux n’est que de 10%, « ça ne veut rien dire », parce que la construction du stade d’Olembe n’est pas un projet conventionnel. « Comme je l’ai dit, même si ça ne se passe pas ici, il y a ailleurs (en Italie, ndlr) les choses qui se passent. Elles vont arriver et les choses vont pouvoir se voir au mois de septembre».

camernews-caf

camernews-caf