Cameroun,hôpital protestant de Bangoua : un don pour l’arrimage au numérique

Ce jeudi 22  Décembre 2016, des professionnels de santé de l’institution hospitalière formés en amont, ont été gratifiés des matériels téléphoniques hauts de gammes. L’objectif étant de créer un monde où une femme ne doit plus mourir en donnant la vie, où un enfant ne devrait pas mourir en naissant. C’était une cérémonie sobre, mais très riche en intensité. Sa majesté Tchatchouang Annick Julio, chef traditionnel des Bangoua, Eric Niat, adjoint au maire de Bangangté, élites Bangoua, associations féminines, responsables et personnels de l’hôpital, étudiants stagiaires de l’UdM et de l’UY I, ont été des témoins oculaires de la distribution. Ainsi, une douzaine de kits téléphoniques ont été distribués.

C’est à travers et au travers des actions déjà menées par Gifted Mom, Association qui excelle dans la médecine humaine, notamment dans la santé maternelle et infantile, que des dignes fils et filles communauté Bangoua établis à Nairobi au Kenya, se sont parfaitement illustrés dans le développement du village où ils sont soit originaires ou soit liés.

Pour Eric Niat, par ailleurs porte-parole de la Fondation Niat, donatrice de l’ambulance médicalisée et de l’unité d’hémodialyse aux Cliniques Universitaires des Montagnes (CUM), « c’est une occasion à saisir pour étendre le concept dans toute la Commune de Bangangté ». Avant d’ajouter, « notre rôle entant qu’élu local, c’était d’abord de soutenir cette action qui s’opérationnalise pour la première fois dans notre Région » et de conclure : « nous devons davantage et sans relâche encourager la diaspora camerounaise à l’effet de porter une attention perpétuellement particulière aux projets de développement de leurs groupements. C’est un pan très important de la politique de décentralisation avec son corollaire, le développement participatif que SE.M Paul Biya, Chef de l’Etat, Président de la République, a bien voulu impulser afin que le Cameroun prospère dans son ensemble ».

Dr Agbor Ashu, directeur médical à Gifted mom, a présenté l’organisation dont les faits d’armes parlent d’eux-mêmes. Créée en 2013, basée à Yaoundé, l’association travaille avec 24 formations sanitaires. 14 jeunes et 50 agents de relais communautaires formés travaillent sur le terrain. Les femmes de Bangoua et ses environs pourront faire leurs entrées dans la plate-forme nationale qui en compte déjà 29 000 mamans suivies. Dr Agbor renseigne que ce projet original les a déjà amené très loin. Tout récemment en novembre 2016, des membres de Gifted mom ont été reçus par François Hollande, Président de la République, un peu plus tôt en 2014, la Reine d’Angleterre reconnaissait le travail effectué par l’association en la recevant au Royaume Uni.
Après la cérémonie riche en sons et en couleurs, les participants ont mis le cap aux services de maternité pour être en contact avec des réalités de l’hôpital. Là, l’on a vu des jumeaux de 31 semaines nés prématurément et un autre bébé de 27 semaines pesant 900 grammes seulement.

Au micro de la presse, quelques acteurs se sont exprimés aussi bien pour rappeler l’objet et but de la rencontre, que pour renseigner sur comment la démarche qui a débouché sur le lien de solidarité solidement tissé, s’est opérée.

Réactions

Dr Fouelefack Idriss, coordinateur médical. « Notre profonde gratitude à la communauté Bangoua de Nairobi »

Nous avons été mis en contact avec Gifted Mom par le Roi des Bangoua. A peine il nous expliqué le concept que nous l’avons adopté. C’est quoi le concept Gifted Mom ? C’est une technologie conçue par les camerounais pour efficacement informer, éduquer les patients à partir des téléphones, ceci pour un meilleur suivi des gestantes et des nouveaux nés. Il s’agit de leur rappeler de la date des visites prénatales, de la prise médicamenteuse, de la date des vaccinations. Le tout concourant à diminuer au mieux, la mortalité infantile. Pour l’utilisation optimale de ce matériel, nous avons été capacités en amont, notamment sur comment enregistrer des patients dans la plate forme, comment nous occuper de leur suivi, à partir des messages téléphoniques que nous leurs enverrons pour des rendez-vous. Grâce au kit téléphone qui a été donné, nous comptons améliorer notre prise en charge des patients. Nous voulons ici témoigner notre profonde gratitude à la communauté Bangoua de Nairobi, via l’association Gifted Mom.

Carole Tankeu, Environnementaliste-Nairobi : « Nous avons la chance d’avoir un chef très dynamique »

Nous nous sommes interrogées sur ce nous pouvions faire pour contribuer au développement de notre communauté, de notre village. Entant que représentant de la gent féminine, nous sommes très sensibles dans la santé des mamans gestantes et des enfants. Fort opportunément, nous étions au fait des actions et réalisations de Gifted mon dans le couloir de la médecine depuis un certains nombre d’année au Cameroun. Compte tenu de cet actif fort élogieux, nous avons appelé de tous nos vœux que le concept soit mis en place et fonctionne à l’hôpital protestant de Bangoua. Le besoin s’est fait ressentir au niveau national surtout dans nos villages où les populations sont souvent éloignées des centres de santé. Ce concept qui sera mis en service, est un relai entre les mamans et les enfants en bas âges. Nous avons la chance d’avoir un chef très dynamique, très réactif, expéditif et très moderne. Nous avons échangé par mails interposés et le résultat est là. Le dynamisme du chef nous permettra d’implémenter d’autres projets dans des domaines aussi variés que diversifiés.SM Tchathouang Anick J, Chef traditionnel des Bangoua : « Cette marque d’altruisme légendaire, m’honore »

Je puis vous rassurer que je suis un chef comblé. En cette période de fin d’année, nous ne cessons de recevoir des dons dans le secteur de la santé publique. Nous sommes une fois de plus à l’hôpital protestant de Bangoua aujourd’hui, pour magnifier le don des enfants de la communauté Bangoua du Kenya. Je suis témoin de ce que, des professionnels de santé de cet hôpital aient été dotés d’un instrument de pointe qui leur permettra d’optimiser leur rendement. Cette marque d’altruisme légendaire, m’honore. Je profite de cette occasion pour féliciter mes enfants du côté du Kenya et des autres fils et filles de la diaspora qui se sont déjà illustrés de fort belle manière, chacun dans le choix de ce qu’il peut faire pour que le développement soit une réalité à Bangoua. C’est également l’occasion d’encourager d’autres âmes de bonne volonté à venir nous soutenir dans cette démarche qui intègre plusieurs leviers de développement. Pour ce qui est de comment sensibiliser et informer mes populations sur la mise en service de cet outil, nous sommes déjà très bien organisés. Cela passera par des associations, des organisations paysannes réparties dans tous les quartiers que compte le groupement. Au niveau de la chefferie, nous tenons des réunions chaque semaine avec des responsables de ces différents groupes. Pour nous, ce sont des relais qui permettront de ratisser large dans la sensibilisation et dans l’information. Il en sera de même dans des toutes les communautés Bangoua logées sur toute l’étendue du triangle national sur le fonctionnement de cette méthode de prise en charge qui est salutaire, non seulement pour Bangoua, mais bien plus pour le Cameroun et l’humanité dans une large mesure.