Cameroun – Ville de Yaoundé: Plus de 21 milliards de budget en 2016

L’enveloppe a été adoptée au cours d’une session du Conseil de communauté présidée vendredi dernier par le délégué du gouvernement, Gilbert Tsimi Evouna.

21,538 milliards de F. C’est le montant du budget de la Communauté urbaine de Yaoundé pour l’exercice 2016. Il connaît une augmentation de 1,576 milliard de F en valeur absolue et 7,89% en valeur relative par rapport à l’exercice en cours. Celui-ci a été adopté au cours de la session ordinaire du Conseil de la Communauté urbaine de Yaoundé présidée vendredi dernier dans la salle des délibérations de l’Hôtel de ville par Gilbert Tsimi Evouna, en présence de Jean Claude Tsila, préfet du département du Mfoundi. Sur le plan de campagne, également adopté par les membres de cette instance, l’exécutif de la communauté urbaine de Yaoundé entend mettre l’accent sur la consolidation de la réserve foncière de la capitale avec de nouvelles acquisitions de terrain, l’achèvement de certains immeubles communaux à usage commercial, le bitumage de certaines voies dans la ville, la construction des ouvrages d’assainissement, la réfection des

chaussées de l’échangeur de Nkolbisson, l’entretien des feux tricolores. 237online.com En s’adressant aux membres du Conseil de communauté, Gilbert Tsimi Evouna a souligné que l’élaboration de ce budget s’inscrivait dans le droit fil de l’environnement financier national qui a connu une embellie avec des hypothèses de croissance de l’ordre de 6%. Bien plus, la bonne exécution de ce budget dépendra du renforcement du partenariat avec les structures d’émission, de recouvrement et de centralisation des recettes fiscales. S’agissant du plan de campagne 2015, le délégué du gouvernement a souligné que sa réalisation à l’heure actuelle se situait à près de 85% des prévisions. Il a invité les membres de l’organe délibérant à apporter tout leur appui à la réussite des actions envisagées par l’institution qu’il dirige. Envisagés au cours de l’exercice à venir, des accords de jumelage avec des villes camerounaises, dont Meyomessala dans le Dja-et-Lobo et Doumaintang dans le Haut-Nyong. De même qu’il a été autorisé la recherche de partenaires en vue de la construction d’un complexe hôtelier, d’un centre d’affaires et des logements sur le site de la cité municipale de Mvog-Ada.